Société Tout voir

Visas Maroc-France : Les Français du monde dénoncent «une atteinte grave à la mobilité internationale des personnes»

Visas Maroc-France : Les Français du monde dénoncent «une atteinte grave à la mobilité internationale des personnes»

 

Le Bureau national des Français du monde (FDM Maroc) vient de publier un communiqué pour décrier la décision prise par le gouvernement français de réduire de 50% le nombre de visas vers la France octroyés à des ressortissants marocains. Une mesure annoncée comme une sanction à l'échec de négociations au sujet des conditions de réadmission de migrants irréguliers. Les détails du communiqué.

 

«Nous, élu.es, conseiller.es des Français de l'étranger et membres du comité directeur de l'association «Français du Monde-adfe Maroc», objectons qu'il s'agit d'une atteinte grave à la mobilité internationale des personnes. 

Nous dénonçons ce projet qui revient à porter de la confusion entre politique de circulation des personnes et politique migratoire dans le contexte pré-électoral que nous connaissons. 

Nous disons aussi que cette décision est contraire aux intérêts des Français établis au Maroc, notamment parce qu'elle est présentée comme une «sanction» envers le Maroc, un pays qui accueille sur son sol plusieurs dizaines de milliers de ressortissants français ainsi que des intérêts économiques et des investissements français importants. 

La nature et le contexte de cette annonce revient à admettre qu'en cas d'échec de discussions diplomatiques, il est légitime de faire porter des sanctions sur les populations établies dans l'un ou l'autre pays. 

Par conséquent nous demandons le retrait de ce projet qui, présenté comme tel, se traduirait inévitablement par une atteinte aux droits de circulation des citoyens marocains, par une délivrance arbitraire et injuste des visas et par une baisse d'intérêt pour la France de ses partenaires économiques marocains. 

Nous resterons attentifs aux conséquences de cette annonce qui porte un coup aux familles, à la coopération entre la France et le Maroc ainsi qu'entre la France et les autres pays du Maghreb, dans un contexte sanitaire qui a déjà rendu les échanges plus difficiles et des situations familiales ou professionnelles beaucoup plus compliquées». 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 27 Janvier 2022

Tourisme : Redressement progressif de l'activité, perturbé par la pandémie

Jeudi 27 Janvier 2022

ONEE: Perturbations de l’approvisionnement en eau potable dans certains quartiers de Casablanca, Settat et Berrechid

Jeudi 27 Janvier 2022

CAN-2021: Le match des quarts Maroc/Égypte avancé à 16h00 au lieu de 17h00

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required