International Tout voir

Covid-19 : Première remontée des infections dans le monde depuis janvier

Covid-19 : Première remontée des infections dans le monde depuis janvier

Le nombre de cas d'infections au nouveau coronavirus signalés par semaine dans le monde a augmenté pour la première fois depuis fin janvier, a annoncé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui fait état d’une hausse de 8% des contaminations, mais une baisse de la mortalité dans le même temps.

« Après une baisse constante depuis la fin du mois de janvier 2022, le nombre de nouveaux cas hebdomadaires a augmenté de 8% au cours de la semaine du 7 au 13 mars 2022 », a indiqué l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, dans son dernier bulletin épidémiologique, publié mercredi.

Plus de 11 millions de nouveaux cas de coronavirus et 43.000 morts attribués au Covid-19 ou ayant aussi contracté le virus ont été comptabilisés la semaine dernière, selon l’OMS.

Dans le même temps, la mortalité continue de baisser. Au cours des sept derniers jours, on a enregistré 17% de décès en moins par rapport à la période précédente de sept jours, affirme la même source.

Selon le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, cette augmentation des cas de coronavirus se produit malgré la réduction des tests dans certains pays.

« Ce qui signifie que les cas que nous observons (dans le monde) ne sont que la partie émergée de l’iceberg », a affirmé le chef de l’OMS.

« Il faut s’attendre à des poussées locales, notamment dans les zones où les mesures de prévention de la transmission ont été levées. Toutefois, les niveaux de mortalité sont inacceptables dans de nombreux pays en particulier lorsque les niveaux de vaccination sont faibles parmi les populations sensibles », a détaillé le Dr Tedros.

Pour l’OMS, chaque pays est confronté à une situation différente, avec des défis différents, mais la pandémie n’est pas terminée.

Une combinaison de facteurs est à l’origine de ces augmentations, notamment le variant Omicron hautement transmissible et la levée des mesures de santé publique et sociales. « Le sous-variant BA.2 de l’Omicron est le variant la plus transmissible à ce jour. Dans un contexte où les mesures et les restrictions sont levées, cela conduira à plus de transmission », a déclaré Maria Van Kerkhove, responsable technique de l’OMS pour la Covid-19.

Selon l’OMS, les facteurs de transmission sont les mêmes depuis le début de la pandémie. « Nous comprenons parfaitement que le monde veut tourner la page de la Covid-19, mais ce virus se propage très efficacement entre les personnes », a dit la Dre an Kerkhove.

Et si la planète ne prend pas de mesures, le virus continuera à se transmettre et à muter, a-t-elle alerté. D’autant qu’il y a « une énorme quantité de désinformation ».

« On entend dire que le variant Omicron est doux. Que la pandémie est terminée. Que ce sera le dernier variant auquel nous aurons affaire. Cela crée beaucoup de confusion », a regretté la responsable technique de l’OMS.

Face à cette légère remontée des infections, l’OMS exhorte tous les pays à rester vigilants. « Continuez à vacciner, à tester, à séquencer, à fournir des soins précoces aux patients et à appliquer des mesures de santé publique de bon sens pour protéger les travailleurs de la santé et le public. Nous continuons à appeler chacun à se faire vacciner, là où les vaccins sont disponibles », a conclu le Dr Tedros.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 28 Septembre 2022

Compact II : Le Consul général des Etats-Unis à Casablanca visite l'IFMSAS d'Oujda

Mardi 27 Septembre 2022

AMO : Innovations thérapeutiques, un levier incontournable pour optimiser l’offre de soins

Samedi 24 Septembre 2022

Agence marocaine antidopage: «La situation du dopage et des conduites dopantes au Maroc reste encore à étudier»

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required