International Tout voir

Ingérences lors de l'élection présidentielle de 2020: Trump plaide non coupable

Ingérences lors de l'élection présidentielle de 2020: Trump plaide non coupable

L'ancien président américain Donald Trump a comparu jeudi après-midi devant un tribunal fédéral à Washington, deux jours après avoir été inculpé dans l'affaire des ingérences lors de l'élection présidentielle de 2020.

Le favori des primaires républicaines en vue de l'élection présidentielle de 2024 a plaidé non coupable aux accusations portées contre lui dans cette affaire.

Le procureur spécial Jack Smith accuse le dirigeant républicain notamment de "complot à l'encontre de l'État américain", "entrave à une procédure officielle" et "atteinte aux droits électoraux".

Selon l'acte d'accusation, Trump a répandu "des mensonges" selon lesquels il y avait eu une fraude lors de l'élection de 2020, remportée par son rival démocrate Joe Biden.

Des milliers de partisans de Trump avaient pris d'assaut le Capitole le 6 janvier 2021, au moment où les élus certifiaient la victoire de son rival Joe Biden à la présidentielle.

"Les démocrates ne veulent pas faire campagne face à moi, sinon ils n'auraient pas recours à cette instrumentalisation sans précédent de la justice", a écrit l'ancien locataire de la Maison Blanche sur sa plateforme Truth Social avant sa comparution.

La prochaine audience dans cette affaire aura lieu le 28 août.

Il s'agit de la troisième inculpation de l'ancien président cette année, après celle dans une affaire de paiements irréguliers puis une autre pour sa gestion de documents classifiés.

Le camp républicain voit dans les enquêtes menées contre l'ancien président une persécution politique et accuse les démocrates de vouloir ternir l’image de l’ancien locataire de la Maison Blanche et candidat à la prochaine élection présidentielle.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 21 Juillet 2024

Course à la Maison Blanche : Biden jette l’éponge, Trump en mode combat

Dimanche 21 Juillet 2024

USA : Biden renonce à se présenter à l’élection présidentielle

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required