International Tout voir

FAO : Forte baisse des prix alimentaires mondiaux sur un an

FAO : Forte baisse des prix alimentaires mondiaux sur un an

Les prix mondiaux des denrées alimentaires sont en baisse pour le douzième mois consécutif, s'affichant un repli de 20,5% en mars 2023 par rapport au même mois de 2022, a annoncé vendredi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).



"L'abondance des disponibilités, la faiblesse de la demande d'importations et l'extension de l'Initiative sur les céréales de la mer Noire ont contribué à cette baisse", indique l'organisation onusienne. Sur un mois, l'indice FAO des prix des denrées alimentaires, qui suit la variation des cours internationaux d'un panier de produits de base, a reculé de 2,1% par rapport à son niveau de février.

Il se replie de 20,5% "par rapport à son niveau record de mars 2022".

Le recul des prix des céréales (-5,6% sur un mois) et des huiles végétales (-3%) a compensé la hausse du sucre (+1,5%), qui est à "son niveau le plus élevé depuis octobre 2016, reflétant les inquiétudes liées à la baisse des perspectives de production en Inde, en Thaïlande et en Chine", souligne la FAO.



Le prix du blé, céréale du pain, a chuté de 7%, "sous l'effet d'une forte production en Australie, de l'amélioration de l'état des cultures dans l'Union européenne, de l'importance des disponibilités en Russie et de la poursuite des exportations de l'Ukraine à partir de ses ports de la mer Noire".



Les prix mondiaux du maïs ont baissé de 4,6%, en partie du fait "des attentes d'une récolte record au Brésil", et ceux du riz de 3,2% en raison "des récoltes en cours ou imminentes dans les principaux pays exportateurs, notamment l'Inde, le Vietnam et la Thaïlande".



Les prix des huiles végétales ont reculé de 47,7% sur un an, à cause de "l'abondance des disponibilités mondiales et de la faiblesse de la demande mondiale d'importations qui ont fait baisser les cotations des huiles de soja, de colza et de tournesol".

Cette évolution a "plus que compensé la hausse des prix de l'huile de palme", qui ont augmenté en raison de la baisse des niveaux de production en Asie du Sud-Est due aux inondations et aux restrictions temporaires à l'exportation imposées par l'Indonésie.



Les prix du beurre ont, quant à eux, augmenté "en raison de la forte demande d'importations". Celui de la viande bovine a aussi légèrement progressé sous l'effet de la hausse des prix intérieurs aux États-Unis, "qui s'attendent à une diminution de l'offre à l'avenir".



Malgré l'apparition de foyers de grippe aviaire dans plusieurs grands pays exportateurs, les prix mondiaux de la viande de volaille ont eux "baissé pour le neuvième mois consécutif en raison de la faiblesse de la demande mondiale d'importations".



Par ailleurs, la FAO a mis à jour ses prévisions sur la production mondiale de blé en 2023. L'agence de l'ONU prévoit une récolte de l'ordre de 786 millions de tonnes, "soit 1,3% de moins que le niveau de 2022" mais la deuxième plus importante "jamais enregistrée", avec des superficies record en Asie.



Au total, la production céréalière mondiale pour 2022 est estimée à 2.777 millions de tonnes. La production mondiale de riz en 2022/23 est désormais estimée à 516 millions de tonnes, soit 1,6% de moins que le record atteint l'année précédente, mais "une récolte supérieure à la moyenne".

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 02 Avril 2024

Préparatifs de la 33ème conférence régionale de la FAO pour l’Afrique : Réunion des ambassadeurs des pays africains représentés au Maroc

Mercredi 31 Janvier 2024

Le Maroc organisera la 33ème session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique

Samedi 09 Decembre 2023

FAO: Les prix alimentaires globalement stables en novembre

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required