International Tout voir

Omicron réduit de 69% les risques d'hospitalisation

Omicron réduit de 69% les risques d'hospitalisation

Le variant du coronavirus Omicron réduit de 69% les risques d'hospitalisation en comparaison aux infections avec le variant Delta, a indiqué, mercredi, l'Institut norvégien de santé publique (FHI).

"L'analyse préliminaire des données norvégiennes suggère que le risque d'hospitalisation avec le Covid-19 comme cause principale est 69% plus bas avec le variant Omicron comparé aux infections avec le variant Delta", écrit le FHI dans son rapport hebdomadaire.

Cette révélation vient conforter les indications selon lesquelles le variant Omicron semble moins dangereux.

Omicron a été retrouvé chez 32% des personnes hospitalisées avec le Covid dans le pays scandinave au cours de la première semaine de 2022, contre une proportion de 1,7% quatre semaines plus tôt.

Mais, sur la même période, le variant est devenu largement majoritaire, représentant aujourd'hui environ 90% des nouvelles infections.

"Le variant Omicron présente un risque sensiblement plus bas que le variant Delta de développer une forme grave de la maladie chez les personnes infectées, en tout cas chez les personnes non vaccinées", a souligné le FHI dans un autre rapport d'évaluation des risques.

La Norvège, pays de 5,4 millions d'habitants, a signalé jusqu’à mercredi 460.530 cas confirmés du Covid-19 et 1372 décès liés au virus.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 10 Aout 2022

Piqûre de méduse : Les gestes à adopter !

Mardi 09 Aout 2022

Le ministère de la Santé annonce la fin de la deuxième vague Omicron au Maroc

Mardi 02 Aout 2022

Marketing digital pharmaceutique: «Aujourd’hui, aucune entreprise ne peut se passer de la digitalisation ou l’ignorer»

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required