Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Cinéma : Les investissements étrangers au Maroc chiffrés à 731 MDH en 2018

Mardi 23 Juillet 2019 Par Laquotidienne

Le volume des investissements étrangers dans le secteur cinématographique au Maroc a atteint 731,5 MDH au titre de l'année 2018, et ce après l'entrée en vigueur du système d'aide aux productions étrangères cinématographiques et audiovisuelles.

Ce volume est en augmentation de 47% par rapport à 2017, durant laquelle les investissements étrangers dans le secteur se sont situés à 479,34 MDH, a souligné, lundi à Rabat, le ministre de la Culture et de la Communication Mohamed El Aaraj, qui présidait les travaux du Conseil d'administration du Centre cinématographique marocain (CCM).

L'année 2018 a constitué une étape importante dans les efforts déployés pour le développement de la production cinématographique au Maroc.

Un montant de 75 millions de dirhams a été alloué à la subvention de la production cinématographique nationale, dont 15 millions à la réalisation de documentaires sur la culture et l'histoire sahariennes hassanies.

Le montant consacré au soutien des festivals nationaux s'est multiplié pour atteindre 23 millions de dirhams, bénéficiant à 67 événements cinématographiques dans le Royaume, outre 8,5 millions de dirhams alloués à la numérisation et à la modernisation des salles de cinéma.

Ainsi, le montant global alloué au soutien du secteur cinématographique a atteint 100 millions de dirhams, indique El Aaraj.

Selon le ministre, 1.315 autorisations de tournage ont été accordées au titre de la même année, dont 691 pour des productions marocaines et 624 pour des productions étrangères, en plus de l'octroi de 331 cartes professionnelles.

Après avoir passé en revue les efforts fournis pour la consolidation et la modernisation du volet législatif et organique à travers l'adoption du projet de loi 70.17 et la modification de la loi 20.99, El Aaraj a fait observer que le département œuvre pour l'élaboration d'une nouvelle loi relative à l'industrie cinématographique et audiovisuelle, et ce pour mettre en place une industrie cinématographique à la hauteur des attentes du Royaume.

culture
Partage RéSEAUX SOCIAUX