Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Julian Assange accusé aux Etats-Unis de "conspiration de piratage informatique"

Vendredi 12 Avril 2019 Par Laquotidienne

Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, arrêté jeudi à Londres en vertu du traité d'extradition liant les États-Unis au Royaume-Uni, est accusé par les autorités fédérales de "conspiration de piratage informatique", a indiqué le département de la Justice américain.

Selon l'acte d'accusation, qui était jusqu'ici sous scellés, l'Australien, âgé de 47 ans, est accusé d'avoir accepté, en mars 2010, d'aider l'ex-analyste du renseignement américain Chelsea Manning à décoder le mot de passe stocké sur des ordinateurs du département américain de la Défense connectés au réseau secret Internet Protocol (SIPRNet), un réseau du gouvernement américain utilisé pour les documents classifiés et les communications.

Manning, qui avait accès aux ordinateurs dans le cadre de ses fonctions d'analyste du renseignement, les utilisait pour télécharger des documents classifiés à transmettre à WikiLeaks, ajoute la même source.

Le décodage du mot de passe aurait permis à Manning de se connecter aux ordinateurs sous un nom d'utilisateur qui ne lui appartenait pas, une mesure trompeuse destinée à rendre plus difficile pour les enquêteurs de déterminer la source des divulgations illégales.

Manning a fourni à Wikileaks "des centaines de milliers de documents confidentiels" relatifs aux actions de l'armée américaine en Afghanistan et en Irak "dans le but de les rendre publics sur le site" de l'organisation.

Il s'agit de l’un des plus importants piratages d’informations classifiées de l’histoire des États-Unis, selon le document judiciaire.

Si Assange est reconnu coupable, il encourt une peine maximale de cinq ans de prison, indique le ministère.

Chelsea Manning, qui était le soldat Bradley Manning lors de cette fuite géante en 2010 et 2011, avait été emprisonné de 2010 à 2017 pour des violations de l'Espionnage Act et d'autres infractions.

En mars 2019, elle a été placée en détention pour avoir refusé de répondre aux questions du grand jury chargé de superviser l'enquête sur Wikileaks.

Julian Assange a été arrêté jeudi à l'Ambassade d'Equateur au Royaume-Uni, après que ce pays d'Amérique latine a mis fin à son statut de réfugié et "invité" la police britannique dans son enceinte.

Le président équatorien Lenin Moreno a dit avoir demandé à Londres la garantie que Julian Assange ne serait pas extradé vers un pays où il risque la peine de mort, ce que le gouvernement britannique lui a "confirmé par écrit".

La peine de mort est toujours en vigueur aux Etats-Unis, où 25 exécutions ont eu lieu en 2018.

 

Julian Assange
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles