Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Lutte contre la corruption : Le Maroc et la Palestine joignent leur expertise

Mardi 23 Juillet 2019 Par Laquotidienne

Le président de l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC), Mohamed Bachir Rachdi, et le président de l’Instance de lutte contre la corruption de l’Etat de la Palestine, Ahmed Barak, ont signé, le mardi 23 juillet 2019 à Rabat, un mémorandum d’entente mettant en place les fondements d’une coopération entre les deux instances en matière de lutte contre la corruption.

Ce mémorandum s’inscrit dans un contexte où la corruption représente l’un des freins majeurs au développement des pays, limitant ainsi leur capacité à répondre aux attentes légitimes des citoyens.

Sa signature consolide l’engagement, exprime une vision partagée en matière de lutte contre la corruption et souligne la solidité des liens entre le Maroc et l’Etat de la Palestine.

Les deux instances considèrent que la lutte contre la corruption est une priorité politique dans leur pays respectif et qu’elle revêt aussi bien une dimension qu’internationale, de par ce qu’elle représente comme ramifications transfrontalières.

Aussi, la coopération en la matière est nécessaire pour l’échange de bonnes pratiques et pour faire face aux sophistications, sans cesse développées par les acteurs qui sévissent de par le monde, en appui principalement sur les avancées technologiques existantes.

Le champ d’application dudit mémorandum couvre notamment la réalisation d’études et de recherches académiques sur le phénomène de la corruption, l’organisation de sessions de formation spécialisées visant le renforcement des capacités, l’échange d’expertises et d’informations, ainsi que l’assistance technique en matière de prévention et de lutte contre la corruption.

Lors de sa visite à Rabat, Barak aura des entretiens avec des institutions nationales et des personnalités de haut rang.

 

corruption
Partage RéSEAUX SOCIAUX