Entreprises Tout voir

Réhabilitation du Boulevard du 9 avril : Voici comment Lydec joue sa partition

Réhabilitation du Boulevard du 9 avril : Voici comment Lydec joue sa partition

Une enveloppe de plus de 6 MDH a été mobilisée pour l’exécution du projet structurant dont les travaux d’eau, d’assainissement, d’électricité et d’éclairage public devraient durer un peu moins de trois mois.

Les travaux réalisés au niveau du Boulevard du 9 avril de Casablanca confortent amplement le dessein de Lydec, qui s’évertue à doter la capitale économique d’infrastructures de qualité, à la hauteur des ambitions du principal poumon économique du Royaume. La ville de Casablanca enregistre une réelle transformation urbanistique du fait de la pression démographique. Concrètement, le Boulevard du 9 avril abrite un projet de réaménagement et de réhabilitation dont les maîtres d’ouvrage sont la ville de Casablanca et l’arrondissement du Maârif. 

«Dans le cadre de ce projet structurant, Lydec a été mobilisée afin de renouveler les réseaux d’eau, d’assainissement, d’électricité (basse et moyenne tension) et d’éclairage public», confie Saad Azzaoui, directeur maîtrise d’ouvrages en charge de la Planification, Etudes et Travaux chez Lydec.

 Et d’expliquer dans le détail «Les travaux en cours sont effectués dans un contexte où le quartier (Palmier) est en proie à une véritable mutation urbanistique. Les villas se transforment en immeubles. D’où la nécessité de renforcer principalement les réseaux d’eau potable et d’électricité». 

Au-delà de ces précisions de taille, il importe de rappeler que le projet dans lequel est impliquée Lydec, présente plusieurs spécificités. Il y a lieu de citer l’important trafic qui prend forme quotidiennement sur le Boulevard du 9 avril. D’ailleurs, l’un des défis du délégataire a été de limiter au maximum l’impact des travaux sur la mobilité de l’un des principaux boulevards du centre-ville de Casablanca, tout en minimisant au mieux la gêne occasionnée aux riverains. A en croire Saad Azzaoui, depuis le démarrage des travaux (janvier 2022), les deux challenges susmentionnés ont été relevés par les équipes sur le terrain.

Mentionnons tout de même que la police et les  autorités locales de l’arrondissement du Maârif ont été d’une grande utilité pour l’exécution des travaux dans les conditions optimales et de sécurité. Par ailleurs, l’une des contraintes majeures que pose le projet de réaménagement et de réhabilitation, a trait à l’exécution sur le même axe de travaux concernant quatre métiers différents. Et ce, dans un délai relativement court.

Subséquemment à cette contrainte dépassée par Lydec, il y a lieu de noter qu’une enveloppe de plus de 6 MDH a été mobilisée pour l’exécution du projet structurant dont les travaux d’eau, d’assainissement, d’électricité et d’éclairage public devraient durer un peu moins de trois mois (jusqu’à fin mars). Après ce délai, l’entreprise en charge de l’aménagement de la voie et des trottoirs prendra le relais. L’ensemble du projet devrait être livré d’ici l’été 2022. 

Interrogé sur l’exécution d’autres projets de même nature au niveau de la capitale économique pour l’année en cours, Saad Azzaoui confie : «Des projets de même nature seront réalisés au niveau de plusieurs boulevards du centre-ville de Casablanca. Nous veillerons avec le concours des autorités à limiter la gêne occasionnée aux riverains et à la mobilité urbaine».

 

M.Diao

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 27 Mai 2022

Lydec procède à la mise à niveau du réseau d’assainissement de Hay Makam 2e tranche

Mercredi 20 Avril 2022

Réaménagement du boulevard Ziraoui : Les équipes de LYDEC mobilisées

Mercredi 23 Mars 2022

Sécheresse : Lydec élabore un plan d’actions pour une meilleure gestion des ressources hydriques

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required