Economie Tout voir

Bank Al-Maghrib maintient le taux directeur inchangé

Bank Al-Maghrib maintient le taux directeur inchangé

 

Le Conseil de Bank Al-Maghrib a tenu le mardi 19 mars sa première session de l’année 2019. 


Lors de cette réunion, il a analysé l’évolution récente de la conjoncture économique et les projections macroéconomiques établies par la Banque pour les huit prochains trimestres. 


Sur la base de ces évaluations, notamment celles des trajectoires à moyen terme de l’inflation, de la croissance et des comptes extérieurs, le Conseil a jugé que le niveau actuel du taux directeur de 2,25% reste approprié et a décidé de le maintenir inchangé, indique un communiqué de BAM.


Le Conseil a noté que l’inflation a terminé l’année 2018 avec une moyenne de 1,9%, tirée essentiellement par celle des produits alimentaires à prix volatils.

Selon les prévisions de Bank Al- Maghrib, elle décélèrerait à 0,6% en 2019 avant de s’établir à 1,1% en 2020, portée par la hausse prévue de sa composante sous-jacente.

Cette dernière, après une baisse prévue à 0,8% en 2019, atteindrait 1,4% en 2020, en lien avec l’amélioration attendue de la demande intérieure. 


Au niveau national, les dernières données publiées par le HCP indiquent un ralentissement de la progression du PIB au troisième trimestre de 2018 à 3% au lieu de 3,9% à la même période un an auparavant.

Tenant compte des informations infra-annuelles disponibles, la croissance pour l’ensemble de l’année 2018 se serait établie, selon les prévisions de Bank Al-Maghrib, à 3,1% après 4,1% en 2017, avec une décélération de la valeur ajoutée agricole de 15,4% à 4,3% et une légère hausse du rythme des activités non agricoles de 2,7% à 2,9%.

Celles-ci continueraient à s’améliorer, quoique lentement, leur valeur ajoutée devant augmenter de 3,4% en 2019 puis de 3,8% en 2020, estime BAM.

Pour le secteur agricole, sur la base des données climatiques disponibles au 10 mars, la Banque table sur une production céréalière autour de 60 millions de quintaux et un recul de la valeur ajoutée agricole de 3,8%.

Cette dernière s’accroîtrait de 6% en 2020, sous l’hypothèse d’une récolte autour de 80 millions de quintaux. Au total, la croissance nationale resterait limitée à 2,7% en 2019 (au lieu de 3,1% prévue en décembre dernier), avant de s’accélérer à 3,9% en 2020. 


Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 23 Juin 2022

Cryptomonnaie: Un petit pas… courageux

Mardi 21 Juin 2022

Maroc : BAM maintient le taux directeur inchangé, une croissance de 1% prévue en 2022

Vendredi 10 Juin 2022

La BMCI organise la première édition du Forum de la finance durable

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required