Economie Tout voir

Conseil de la concurrence : Les premières révélations de Driss Guerraoui

Conseil de la concurrence : Les premières révélations de Driss Guerraoui

"Je suis heureux de vivre un moment historique qui est celui de l’installation des membres du Conseil de la concurrence», a déclaré, mercredi à Rabat, Driss Guerraoui.

L’émotion de l’ancien Secrétaire général du Conseil économique social et environnement (CESE), fraîchement porté à la tête de l’institution constitutionnelle, est d’autant plus légitime que le Conseil de la concurrence a été condamné pendant des années à l’inactivité, faute de renouvellement de ses membres. 

Visiblement, avec Driss Guerraoui, l’entité chargée de veiller à l’application du droit de la concurrence entre dans une nouvelle ère.

«Après l’installation officielle de ses membres qui prêtent serment à la Cour d’appel de Rabat, ce jeudi 20 décembre 2018, le Conseil de la Concurrence s’attèlera à sa tâche, en décidant démocratiquement des dossiers à traiter», révèle l’économiste et expert des questions sociales.

«Le Conseil a déjà été saisi par Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, sur un avis afférent au plafonnement des marges bénéficiaires des pétroliers», indique-t-il.

L’indépendance et la neutralité sont les principes directeurs de l’action de l’instance de régulation qui hérite d’un dossier des hydrocarbures particulièrement brûlant.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 03 Aout 2022

Le Conseil de la concurrence inflige une sanction de 3 MDH à l’encontre de l’Ordre des experts comptables

Mardi 26 Juillet 2022

Conseil de la Concurrence : Deux projets de loi adoptés par la Chambre des représentants

Lundi 25 Juillet 2022

Convention de coopération entre le Conseil de la concurrence et la CNSS

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required