Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Indice de connectivité : Le Maroc réalise un bond exceptionnel…

Mardi 08 Juillet 2014 Par Laquotidienne

Le Royaume a gagné 26 places au classement des économies les plus intégrées aux flux mondiaux, avançant de la 79ème à la 53ème place mondiale entre 1995 et 2012. 

Après l’Ile Maurice, c’est la deuxième progression la plus rapide au monde. C’est ce que révèle le McKinsey Global Institute dans son dernier rapport «Global flows in a digital age», en s’appuyant sur la base de données unique du cabinet, qui couvre 195 pays sur la période de 1980 à 2012, et sur un «indice de connectivité» qui mesure pour 131 pays leur niveau d’intégration dans le réseau mondial des flux. 
Globalement, les économies développées restent plus connectées aux flux mondiaux que les marchés émergents. L’Allemagne arrive en tête, tandis que les États-Unis sont à la troisième place. Parmi les marchés émergents où la connectivité progresse, figurent le Brésil, la Chine, l’Inde, le Maroc et l’Arabie saoudite.
 
… Des flux mondiaux de 26.000 milliards de dollars
En 2012, les flux de biens, de services et de capitaux ont atteint 26.000 milliards de dollars, soit 36% du PIB mondial, c’est-à-dire 1,5 plus qu’en 1990. Le commerce des biens (y compris les matières premières) reste de loin le principal type de flux, avec 17.800 milliards de dollars en 2012, soit 24 % du PIB mondial. C’est plus de quatre fois la valeur des flux de services, de 4.200 milliards de dollars ou des flux financiers transfrontaliers, de 3.900 milliards de dollars. «Nous observons une corrélation globale positive entre chaque type de flux et la croissance du PIB et nous estimons que les flux mondiaux permettent une progression du PIB mondial comprise entre 250 milliards et 450 milliards de dollars par an, soit 15 à 25 % de la croissance mondiale totale», souligne le McKinsey Global Institute, ajoutant que «les économies plus connectées bénéficient de 40 % de retombées de plus que les économies moins connectées».
 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles