Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

L’Asmex se rapproche des TPME de la région Souss-Massa

L’Asmex se rapproche des TPME de la région Souss-Massa

Mercredi 12 Decembre 2018 Par Laquotidienne

L’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), la Fédération des industries de transformation et de valorisation des produits de la pêche (FENIP) et Maroc PME ont organisé une rencontre le 12 décembre 2018 à Agadir, en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services (CCIS) de la région Souss-Massa.

Objectif : déployer les programmes initiés par Maroc PME.

«L’ASMEX, en tant qu’allié de l’entreprise marocaine vers l’international, souhaite opérer dans la proximité avec les TPME afin de mobiliser les richesses exportables de la région Souss-Massa et encourager les entreprises à adhérer aux programmes visant la création de valeur et le développement d’écosystèmes compétitifs», indique à ce titre Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’ASMEX.
 

Cette rencontre a connu la participation des présidents de l’ASMEX et de la CCIS de la région Souss-Massa ainsi que des représentants de Maroc PME et de la Caisse centrale de garantie.

Les TPME présentes à cette rencontre ont assisté à une présentation des programmes d’appui initiés par Maroc PME au niveau de la région Souss-Massa.

L’objectif des programmes lancés est d’accompagner et d’assurer le développement des TPME au niveau des 12 régions du Royaume.

Le programme INMAA (Initiative marocaine d’amélioration) visant l’amélioration de la compétitivité des PME a été aussi exposé, tout en dressant le bilan depuis son lancement en 2011.

Il est à noter que selon les chiffres les plus récents communiqués par le HCP, la contribution de la région Souss-Massa au PIB national en 2016 est de 6,7%, avec un taux de croissance régional de 2,2%.

La région dispose d’une superficie agricole utile qui s’élève à 615.500 hectares et d’un grand port de pêche, auquel s’ajoutent de petits ports pour la pêche artisanale.

Ce qui justifie une contribution des activités primaires à plus de 20% au PIB de la région. Aujourd’hui, la réflexion s’articule autour du développement de nouveaux secteurs porteurs, notamment l’industrie agro-alimentaire, les mines et les énergies renouvelables.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Asmex
Partage RéSEAUX SOCIAUX