Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

La data : Un vecteur de développement régional

La data : Un vecteur de développement régional

Jeudi 17 Decembre 2020 Par Laquotidienne

L’enjeu de la transformation des territoires par le biais des données afin d’accélérer le développement, a été mis en relief lors de l’événement  hybride «Future in Africa - 100% Europe & beyond », organisé par la région de Casablanca Settat et Maroc Numeric Cluster.

 

Les discussions ont montré comment différents acteurs de développement de la région peuvent tirer profit de l’utilisation de la data. Aujourd’hui, force est d’admettre que les données peuvent servir à mieux connaître la réalité des territoires, en identifiant par exemple les différents problèmes.

Ce qui constitue une aide précieuse pour la mise en place de politiques publiques locales adaptées. Conscientes de la centralité des données, les autorités de la région de Casablanca-Settat, ont donné une place importante au numérique dans la confection du Plan de développement régional (PDR).

«L’implication du Conseil régional dans l’organisation de «Future in Africa - 100% Europe & beyond », corrobore le grand intérêt accordé localement au digital. Un vecteur de développement des territoires », a confié Mostapha Oualim, conseiller du président de la Région Casablanca-Settat lors de son intervention.

«Les données sont cruciales pour l’élaboration de la stratégie des entreprises», a fait remarquer  Philippe Montant, directeur de Reckrute.com qui enregistre plus 1,2 millions d’inscrits diplômés.

La force de la plateforme spécialisée dans le recrutement réside dans la quantité et la qualité des données à même d’édifier les entreprises sur le lieu d’implantation adéquat en fonction de leurs besoins en ressources humaines.

Pierre-Alexandre Lacarelle, directeur Contrat management de Lydec a rappelé l’importance de la fiabilité et de la sécurisation des données dont dispose le délégataire. Ce dernier a à son actif  plus 1,2 million de clients.

Lydec qui dispose de 25 pluviomètres, a multiplié les capteurs au niveau de ses différents ouvrages. Et ce, dans l’optique de collecter le maximum de données afin d’améliorer la gestion des réseaux.

En définitive, l’un des risques majeurs auxquels s’exposent les grands utilisateurs de data, est la cyberattaque.

M.D

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles