Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Le foncier agricole, un levier stratégique de développement économique et social

Le foncier agricole, un levier stratégique de développement économique et social

Samedi 02 Novembre 2019 Par Laquotidienne

 

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a souligné, vendredi, à l’ouverture d’une rencontre marquant la 8ème édition de la Journée nationale de l’Ingénieur géomètre topographe (IGT), l’intérêt accordé au foncier agricole en tant que levier stratégique de développement économique et social.

Akhannouch a rappelé à cette occasion que le Plan Maroc Vert (PMV), lancé par le Roi en 2008, en tant que stratégie dotant notre pays de moyens pour un véritable décollage de développement de son agriculture et ses territoires, a accordé une importance particulière au foncier agricole et à sa mobilisation en tant que levier de la promotion de l’investissement agricole et du développement économique et social.

Aujourd’hui, a-t-il dit dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du ministère, Mohamed Sadiki, les fondamentaux du Plan Maroc Vert, ce chantier de règne, sont solides pour propulser l’agriculture marocaine dans une nouvelle ère de progrès, pour la transformation de l’agriculture marocaine en l’inscrivant dans une dynamique de progrès continu, établissant ainsi, les assises d’un nouvel ordre agraire.

En effet, comme l’a clairement établi l’évaluation du PMV conduite par les professionnels, en 10 ans de mise en œuvre, a poursuivi le ministre, l'agriculture marocaine a résolument emprunté un chemin de développement irréversible, comme le montrent la croissance de la production des principales filières et les volumes d'investissement mobilisés tant des investisseurs locaux que des partenaires internationaux et bailleurs de fonds.

L’augmentation du PIB agricole de plus de 60% a eu un impact moteur sur l’économie national toute entière, a encore ajouté Akhannouch qui a été chargé par le Roi d’élaborer une nouvelle stratégie pour continuer la dynamique des progrès imprimés par le PMV, en consolidant ses résultats et en capitalisant ses acquis.

"Dans cette nouvelle vision qui devra s’inscrire dans le nouveau modèle de développement auquel a appelé notre Souverain dans le Discours du trône du 30 juillet dernier, le foncier agricole continuera d’être un levier stratégique de développement économique et social", a-t-il fait remarquer.

Revenant sur la rencontre, le ministre a affirmé qu’elle offre un espace unique pour échanger autour du foncier et de sa valorisation, un sujet central dans le développement économique de notre pays dans son ensemble, et dans le secteur agricole et le développement rural de manière toute particulière.

Il a indiqué à cet effet que la mobilisation du foncier agricole se trouve confrontée à diverses contraintes, notamment, le morcellement excessif des terres induisant l’exiguïté des exploitations agricoles (70% ont moins de 5 ha), l’extension de l’indivision (45% des exploitations sont dans l’indivision), la multiplicité des statuts fonciers, …

Il s’agit de facteurs qui constituent des freins à l’investissement, sans parler d’autres contraintes plus globales, comme la dégradation de la qualité des sols et de la fertilité des terres, a-t-il fait remarquer, tout en précisant que pour faire face à ces nombreuses contraintes structurelles du foncier agricole, le Plan Maroc Vert a adopté une batterie pour la mobilisation et la valorisation du foncier agricole.

Il a à cet égard loué les efforts importants et significatifs de l’ANCFCC qui a opéré une véritable révolution en matière d'immatriculation foncière, de cadastre et de cartographie.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Foncier
Partage RéSEAUX SOCIAUX