Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Emploi : Un bilan très mitigé

Emploi : Un bilan très mitigé

Samedi 14 Janvier 2017 Par Laquotidienne

emploi

 

L'offre d’emploi entre 2012 et 2016 a été marquée par une prédominance des jeunes et une faible participation des femmes dans le marché de l’emploi.C'est ce qu'a indiqué, jeudi à Rabat, la directrice de l’Emploi au ministère de l’Emploi et des Affaires sociales, Amal Reghay, dans un exposé sur le ''Bilan de la politique volontariste de promotion de l’emploi 2012-2016''. L’offre d’emploi a également connu une faible participation de la population au marché du travail, avec un taux d’activité de 47,4% en 2015,.
Par ailleurs, le taux d’activité des femmes demeure parmi les plus bas dans la région MENA (24,8% en 2015 contre 71,5% parmi les hommes), souligne Reghay, ajoutant que le taux d’activité durant les dernières années a enregistré une baisse constante, passant de 48,4% en 2012 et 47,4% en 2015, puis à 46,7% durant le troisième trimestre de l'année 2016. "Cette baisse est due principalement au recul de la participation des jeunes (15-24 ans) dans l'activité économique, avec un taux d’activité passant de 33,5 à 30,5% entre 2012 et 2015", explique-t-elle.
En outre, la situation du marché de l’emploi entre 2012 et 2016 a été marquée par un faible niveau de qualification concernant l’offre d'emploi, vu que 59% de la population active (de plus de 15 ans) est sans diplôme, tandis que les titulaires de diplômes supérieurs ne dépassent pas 13%.
Reghay fait aussi état d'une moyenne annuelle de 43.000 postes d’emploi nettes créés entre 2012 et 2015, en dépit de la conjoncture économique difficile tant au niveau mondial qu’au niveau national. Les postes d’emploi rémunérés ont connu une importante hausse, avec la création d’environ 70.000 postes d’emploi comme moyenne annuelle, contre 28.000 postes non rémunérés. Le secteur des services a constitué la source de la majorité des opportunités d’emploi créées entre 2012 et 2015, avec 72.000 postes nettes comme moyenne annuelle.
Le volume d’emploi a diminué durant cette période dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, du fait du recul des activités relatives à ce secteur, ainsi que dans le secteur industriel, qui fait face à des contraintes liées essentiellement à la concurrence et à la productivité, et dans les secteurs agricole, forestier et de la chasse.
Le secteur du BTP a connu une hausse depuis 2015, avec la création de 18.000 postes d’emploi, et environ 52.000 entre le troisième trimestre de l'année 2015 et la même période de l’année 2016.
Par ailleurs, Reghay souligne la poursuite de la hausse du taux d’emploi rémunéré dans la masse globale de l'emploi en 2016, avec la création d’environ 30.000 postes d’emploi rémunérés et la perte de 103.000 postes d’emploi non rémunérés entre le troisième trimestre de l'année 2015 et la même période de l’année 2016.■

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles