Développement durable Tout voir

Le taux de collecte professionnalisé des déchets ménagers à 95% en 2019

Le taux de collecte professionnalisé des déchets ménagers à 95% en 2019

Le taux de collecte professionnalisé des déchets ménagers a atteint 95% en 2019 contre 44% en 2008, indique le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un rapport sur "les Objectifs du développement durable au Maroc dans le contexte de la Covid-19".

En termes de réalisations en 2019, le taux de collecte professionnalisé de ces déchets a atteint 95% contre 44% en 2008, alors que le taux de leur enfouissement est de 63% contre 11% en 2008”, précise le rapport national pour l'année 2021.

Le pays s’est attelé à renforcer les cadres législatif et institutionnel visant à encadrer et inciter l’amélioration des systèmes de collecte, de gestion et de traitement des déchets, explique le rapport qui évalue, à partir des résultats des études et des enquêtes statistiques réalisées par le HCP depuis le début de la crise sanitaire, l’impact de la pandémie sur certaines dimensions des Objectifs du développement durable (ODD).

Le taux de recyclage enregistré est de 10% contre seulement 6% en 2015, note le document, ajoutant qu’au cours de la même année, 26 décharges contrôlées et Centres d’enfouissement et de valorisation (CEV) sont mis en place selon la réglementation en vigueur alors que d’autres sont en cours de programmation.

“Une importance capitale a été accordée à la bonne gestion des déchets ménagers qui s’appuie sur le Programme national des déchets ménagers (PNDM)”, constate le rapport qui relève, par grand domaine du développement durable, les efforts déployés par les différents départements ministériels pour inscrire leurs activités dans la mise en œuvre des ODD à l’horizon 2030.

Le Programme national de valorisation des déchets représente également la continuité du PNDM qui prévoit parmi ses objectifs le développement du tri, le recyclage et la valorisation des déchets, fait savoir la même source.

De même, plusieurs conventions ont été signées pour la réalisation de centres de tri et de valorisation des déchets au niveau des décharges contrôlées, ainsi que pour l’organisation et la mise en place des filières de valorisation des batteries usagées, des pneus usés, des huiles lubrifiantes usagés, des papier-carton usés et des huiles alimentaires usagées, constate le HCP, relevant le financement de la campagne de ramassage et d’élimination des sacs en plastique.

Le rapport national sur la mise en œuvre des ODD s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de la résolution 70/1 des Nations Unies “Transformer notre monde : le programme de développement durable à l’horizon 2030” et de son invitation aux Etats membres des Nations Unies, dans son paragraphe 79, de “procéder à des examens réguliers des progrès accomplis dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable”, écrit le Haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi dans l’introduction du livre.

Ce rapport répond, également, aux dispositions du décret n°2.19.452 du 17 juillet 2019 fixant l’organisation de la Commission nationale pour le développement durable et son article 9 qui assigne au HCP la mission d’établir les rapports nationaux sur les ODD en concertation avec cette commission, selon  Lahlimi.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 17 Mai 2022

Un temps chaud les jeudi et vendredi au Maroc

Mardi 17 Mai 2022

Maroc : Les retenues des barrages à usage agricole accusent un déficit de 2 milliards de m3

Mardi 17 Mai 2022

La FRMF dévoile le programme des matches de la sélection nationale en juin prochain

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required