Développement durable Tout voir

Leila Benali : «Le gaz butane de 12 kg est subventionné à hauteur de 116 dirhams»

Leila Benali : «Le gaz butane de 12 kg est subventionné à hauteur de 116 dirhams»

La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a présidé vendredi 15 avril à Rabat une rencontre d’information avec les médias au sujet de la transition énergétique.

Cette rencontre avait pour but d’éclairer l’opinion publique sur les principales transformations qu’a connues le secteur de l’énergie au Maroc.

Celles-ci suscitent grandement l’intérêt des citoyens marocains ainsi que les acteurs économiques, et ce particulièrement dans un contexte international marqué par l’instabilité et l’accumulation des crises politiques et géostratégiques.

S’exprimant à cette occasion, la ministre a annoncé que le Maroc est désormais amené à relever de nouveaux défis provoqués par les bouleversements que connaît le monde actuellement. Il s’agit de :

- sécuriser l'approvisionnement du pays en tous les produits énergétiques, dans un contexte international volatil qui affecte de manière directe la disponibilité de ceux-ci ainsi que leurs prix;

- garantir l'accès à une énergie durable à des prix compétitifs, pour tous les citoyens et acteurs économiques et sociaux dans toutes les régions du Royaume;

- développer le réseau électrique, la flexibilité des modes de production et de stockage, pour accompagner la croissance des énergies renouvelables dans le système électrique national;

- améliorer l'efficacité énergétique et adopter des technologies fiables;

- développer un tissu industriel local et soutenir les capacités nationales dans le domaine de la recherche et de la formation;

- améliorer le cadre législatif, réglementaire et institutionnel, pour suivre le rythme de la transformation du secteur;

- renforcer l'attractivité des investissements en renforçant la gouvernance, la transparence et la simplification des procédures administratives et l'amélioration du climat des affaires en général.

Il a également été question, lors de cette rencontre, de présenter les orientations stratégiques en rapport avec la transition énergétique et de rendre compte des efforts déployés par le gouvernement en vue d’atténuer les répercussions de la flambée des prix des produits pétroliers sur le pouvoir d’achat des Marocains, notamment au niveau de leurs dépenses liées à l’électricité, le gaz et le transport.

«Afin d'atténuer les effets de cette conjoncture et de limiter son impact sur le pouvoir d'achat des citoyens, le gouvernement a poursuivi son soutien au gaz butane, les dotations de la caisse de compensation ayant augmenté de 27,6% par rapport à l'année précédente», soutient Leila Benali.

Et de poursuivre : «Durant le mois en cours, une bouteille de gaz butane de 12 kg est subventionnée d'environ 116 dirhams (le prix réel d'une bouteille de 12 kg est de 156 dirhams) et environ 30 dirhams pour une bouteille de 3 kg (le prix réel pour une bouteille de 3 kg est de 40 dirhams).

De plus, les prix de l'électricité n'ont pas connu d'augmentation, malgré l'énorme augmentation que connaissent les prix du carburant et du charbon, qui sont les deux principaux matériaux de production d'électricité à l'heure actuelle».

La ministre a aussi exposé les axes d’une nouvelle approche visant l’accélération de la transition énergétique au Maroc, qui soit au service du développement durable et en alignement avec les objectifs du nouveau modèle de développement.

Ladite approche prévoit «le développement des énergies renouvelables, des énergies nouvelles et de l'efficacité énergétique, tout en adoptant une politique nouvelle pour transformer le marché du gaz naturel afin d’assurer la flexibilité nécessaire au système électrique, ce qui permettra de réduire le carbone et les coûts et améliorera la compétitivité», souligne-t-elle.

Et d’ajouter : «Cette approche repose également sur l’accélération des réformes pour promouvoir la bonne gouvernance et restructurer le secteur de la distribution des produits énergétiques, en sus du renforcement de la coopération régionale dans le domaine des transports et de la sécurité énergétique, notamment par le renforcement des liens électriques et gaziers».

 

Par Malak Boukhari

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 17 Mai 2022

Lancement de la nouvelle plateforme électronique dédiée au foncier industriel au Maroc

Lundi 16 Mai 2022

Le Maroc et l’ONUDI signent un partenariat stratégique pour une industrie durable

Vendredi 29 Avril 2022

Marrakech accueille en juin prochain le World Power-to-X Summit

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required