Développement durable Tout voir

MedCOP Climat : Le Maroc face au stress hydrique..., malgré 152 barrages

MedCOP Climat : Le Maroc face au stress hydrique..., malgré 152 barrages

Le Maroc a pris des mesures pratiques proactives pour faire face à la problématique de rareté des ressources en eau due au changement climatique au niveau du bassin méditerranéen, a indiqué, jeudi, à Tanger, le ministre de l'Equipement et de l'eau, Nizar Baraka.

S'exprimant à l'ouverture de la 3è édition du Forum méditerranéen pour le Climat "MedCOP Climat", organisée sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, Baraka a souligné que sur hautes instructions du Souverain, le Royaume a œuvré pour le renforcement de sa résilience face au changement climatique, notamment dans un contexte caractérisé par la faiblesse des précipitations, relevant que le Maroc dispose de 152 barrages d'une capacité de stockage d'environ 19,9 milliards de mètres cubes et qui devrait monter à 25 milliards de mètres cubes à l'horizon de l'année 2027.

Plusieurs barrages collinaires et petits barrages sont en cours de construction alors que la gestion des nappes phréatiques est organisée par des contrats , a-t-il souligné, ajoutant que des travaux de raccordement des bassins hydriques sont aussi en cours, ce qui permettra, dans les mois à venir, de transférer entre 300 et 400 millions de mètres cubes du bassin du Sebou vers le bassin du Bouregreg, assurant ainsi l'accès à l'eau potable au profit de prés de 12 % de la population marocaine.

Les efforts entrepris visent notamment le renforcement de l'approvisionnement en eau à travers le dessalement de l'eau de mer, a -t-il noté, soulignant, que la capacité de traitement passera de 150 millions de mètres cubes par an actuellement à 200 millions de mètres cubes par an à l'horizon 2030.

Il est question aussi du triplement de la capacité de traitement des eaux usées à l'horizon 2026 et la rationalisation de la consommation d'eau à travers la technique des systèmes d'irrigation au goutte-à-goutte et la mise en place des mécanismes d'efficacité de l'eau dans un certain nombre d'industries et d'activités économiques, ainsi que le renforcement de la contribution de l'hydroélectricité au mix énergétique du Royaume.

Et de poursuivre que l'organisation du Forum méditerranéen pour le Climat "MedCOP Climat" reflète l'engagement commun de coopération et de coordination régionales pour faire face aux défis du changement climatique, devenu une véritable menace pour l'environnement et les sociétés à travers du monde, en particulier dans le bassin méditerranéen qui, compte tenu de sa sa situation géographique et ses caractéristiques naturelles ainsi que sa situation socio-économique et sa population estimée à 500 millions d'habitants, est considéré comme l'une des régions les plus touchées par les changements climatiques.

Initiée par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et la Fondation Maison méditerranéenne du climat, sous le thème "MEDCOP, moteur de l’action climatique en Méditerranée aux niveaux local et régional", la MedCOP est organisée autour de huit hubs thématiques: "Villes et territoires résilients", "Systèmes alimentaires durables", "Gestion durable des ressources en eau & Economie bleue", "Transition énergétique, Femme & Climat", "Solutions fondées sur la nature", "Migration climatique, paix et sécurité" et "Coopération décentralisée et finance climat.

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 15 Juin 2024

Stress hydrique : Une politique volontariste d’amélioration de l’efficacité hydrique au service de la souveraineté alimentaire

Samedi 15 Juin 2024

Stress hydrique : Une politique volontariste d’amélioration de l’efficacité hydrique au service de la souveraineté alimentaire

Mercredi 24 Avril 2024

SIAM 2024 : Le Maroc et la FAO s'associent contre la rareté de l'eau

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required