Economie Tout voir

Maroc : Le projet d'interconnexion entre les bassins de Sebou et celui de Bouregreg achevé à 99%

Maroc : Le projet d'interconnexion entre les bassins de Sebou et celui de Bouregreg achevé à 99%

Le projet d'interconnexion entre le bassin de Sebou et celui de Bouregreg a été réalisé à hauteur de 99%, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka.

Dans sa réponse à une question orale autour "des nouveautés de la politique hydrique" à la Chambre des conseillers, Baraka a fait savoir que les travaux de transfert des eaux du barrage garde du Sebou vers le barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah débuteront à la fin de l’été.

Cette opération d’interconnexion permettra l’approvisionnement des populations de Rabat et de Casablanca en 300 à 400 millions de mètres cubes d’eau potable annuellement.

Le ministère déploie de grands efforts pour améliorer le débit des réseaux de distribution d’eau potable et d’irrigation pour atteindre 80%, et ce afin d’éviter le gaspillage qui peut grimper à 60% de ces eaux dans certains cas à cause de l'état délabré des canaux, a relevé le ministre.

Par ailleurs, Baraka a pointé du doigt "un recul structurel des ressources hydriques en raison des changements climatiques et de la hausse des températures moyennes, avec un recul des importations d’eau durant les dernières années à 14 milliards de mètres cubes".

"Les retenues des barrages ont atteint 4 milliards et 78 millions de mètres cubes, avec un taux de remplissage ne dépassant pas les 30%, ce qui constitue une moyenne très maigre", a-t-il souligné.

Pour surmonter ces défis, le ministère s’attèle à accélérer le rythme de réalisation des grands barrages déjà prévus en raccourcissant les délais d’achèvement entre 6 et 14 mois, outre la programmation de la construction de 8 autres grands barrages entre 2023 et 2027, et le lancement d’appels d’offres pour réaliser les travaux de construction de 5 barrages moyens avec une capacité de stockage totale de 63 millions de mètres cubes.

S’agissant des petits barrages et des lacs collinaires, Baraka a indiqué qu’il sera procédé, sur une base contractuelle avec les régions, à la réalisation de 129 barrages au cours des deux prochaines années avec une enveloppe budgétaire de 4 milliards et 270 millions de dirhams.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 28 Juin 2024

Bilan de Tebboune : Eau secours !

Mardi 25 Juin 2024

Irrigation/Dessalement de l'eau de mer : Le Maroc, pionnier dans les partenariats public-privé, selon Sadiki

Samedi 15 Juin 2024

Stress hydrique : Une politique volontariste d’amélioration de l’efficacité hydrique au service de la souveraineté alimentaire

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required