Economie Tout voir

Sadiki: "L'inflation importée et les perturbations saisonnières sont à l'origine de la hausse des prix"

Sadiki: "L'inflation importée et les perturbations saisonnières sont à l'origine de la hausse des prix"

La hausse des prix des produits agricoles est le résultat de l'inflation importée, la hausse des coûts de production et les perturbations saisonnières, a affirmé, mercredi à Rabat, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki.

"L'inflation importée et la hausse des coûts de production, ainsi que les perturbations saisonnières sont à l'origine de la hausse des prix des produits agricoles. L’inflation d'aujourd'hui ne date pas d’hier, comme elle ne concerne pas uniquement un seul produit, mais bien d'autres", a dit M. Sadiki, invité du Forum de la MAP tenu sous le thème : "Génération Green, une stratégie au service de la sécurité alimentaire du Maroc".

S'agissant des perturbations saisonnières, le ministre a fait savoir que le Maroc a connu des niveaux record, aussi bien sur le plan de la sécheresse, qu'en ce qui concerne les niveaux des températures difficiles à prévoir.

"Ces perturbations impactent largement les délais de maturité des produits agricoles", a-t-il fait remarquer, notant que la mise en place du Plan Maroc Vert (PMV) et de la nouvelle stratégie "Génération Green" a permis une consolidation de filières agricoles, permettant une production plus élevée même hors saisons.

Et de soutenir que "Génération Green" vise la consolidation des acquis réalisés par le PMV, à travers l'adoption d'une nouvelle vision du secteur agricole et la mise en place de moyens modernes au service du secteur.

Cette stratégie repose sur deux fondements, à savoir l'élément humain et la pérennité du développement agricole, a-t-il dit, soulignant qu'elle vise notamment à accompagner l'insertion professionnelle des jeunes, contribuer à l'émergence d'une classe moyenne agricole et la structuration des agriculteurs autour d'organisations agricoles performantes.

Il s'agit en outre de poursuivre le développement des filières, par une intervention plus ciblée sur l’amont et la réallocation des efforts sur l’aval, la modernisation des circuits de distribution, ainsi que l'investissement dans l'efficacité hydrique et énergétique, pour une meilleure préservation des ressources naturelles et la création d'activités génératrices de revenus.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 24 Fevrier 2024

Tourisme: Le Maroc à la conquête du marché indien

Vendredi 23 Fevrier 2024

Aziz Akhannouch: Quand le discours triomphant se heurte à la réalité économique

Jeudi 15 Fevrier 2024

Réforme de la TVA: les ménages marocains vont-ils réellement en profiter?

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required