Economie Tout voir

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d'ovins et de caprins identifiés

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d'ovins et de caprins identifiés

Quelque 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins destinés à l'abattage ont été identifiés, a annoncé lundi le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, en réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur les préparatifs de l'Aïd Al-Adha.

L'opération d'identification se poursuit toujours, a ajouté Sadiki, assurant que l'offre dépasse la demande estimée à 5,6 millions de têtes, dont 5 millions d'ovins et 600.000 de caprins et que le cheptel national est en bon état de santé. 

En outre, Sadiki a indiqué que 214.000 unités d'élevage ont été enregistrées pour la préparation de l'abattage, faisant savoir que concernant les opérations de communication et de sensibilisation sur les bonnes pratiques sanitaires pour l'alimentation et l'engraissement des sacrifices de l'Aïd, 1.300 missions de suivi sur le terrain ont été menées. 

S'agissant des opérations de contrôle menées par les commissions mixtes locales, le ministre a confirmé qu'elles ont permis l'émission de six procès-verbaux d'infractions après avoir saisi et détruit des médicaments vétérinaires non autorisés dans plusieurs régions, et l'émission de deux infractions pour l'utilisation de déchets de poulet dans le fourrage avec l'application de la procédure légal contre les contrevenants. 

Dans le même sillage, il a rappelé que chaque année comme à l'accoutumée, et en préparation de l'Aïd Al-Adha, le ministère a commencé, depuis le début du mois de janvier dernier, à mettre en place le programme de préparation, qui repose sur plusieurs procédures, principalement liées aux données de terrain, à la procédure de suivi du parcours à travers l'enregistrement des unités d'élevage et d'engraissement des ovins et des caprins ainsi qu'à l’identification des têtes d'ovins et de caprins destinés à l'abattage. 

Au volet sanitaire, le ministère a assuré le suivi, le contrôle sanitaire et la protection du cheptel contre les maladies infectieuses, le contrôle du fourrage et des médicaments vétérinaires utilisés, le contrôle de l'approvisionnement en eau du bétail, en plus de la création de 34 marchés temporaires pour les ovins et les caprins, en partenariat avec le ministère de l'Intérieur. 

S'agissant du soutien aux éleveurs, Sadiki a mis en exergue la poursuite du soutien au fourrage, de l'approvisionnement en bétail, de la préparation des pâturages, et de la suspension de la taxe sur la valeur ajoutée sur certains fourrages, ainsi qu'une évaluation précise de l'offre et de la demande du cheptel destiné à l'abattage, en coordination avec des professionnels. 

Par ailleurs, le ministre a noté que la poursuite de la sécheresse et de l'inflation au cours de cette année a entraîné une augmentation des coûts de production, et contraint le gouvernement à importer de manière exceptionnelle et temporaire afin de préserver le cheptel national et stabiliser les prix à la consommation, en exonérant l'importation d'ovins de droits de douane et en octroyant un soutien à l'importation d'ovins destinés à l'abattage, fixé à 500 dirhams par tête.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 17 Juin 2024

Le Roi Mohammed VI accomplit la prière de Aïd Al-Adha à Tétouan

Dimanche 16 Juin 2024

Aïd Al Adha: Grâce Royale au profit de 1484 personnes

Dimanche 16 Juin 2024

Le Roi accomplira lundi la prière de l'Aïd Al-Adha à la mosquée Hassan II à Tétouan

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required