Economie Tout voir

Aide aux sinistrés: un élan de solidarité internationale

Aide aux sinistrés: un élan de solidarité internationale

Le Maroc entame depuis quelques jours une course contre la montre pour sauver les victimes du séisme.

A ce jour, le Royaume a accepté le soutien de quatre pays, à savoir l’Espagne, la Grande Bretagne, le Qatar et les Emirats Arabes Unis.

 

Par M. Ait Ouaanna & M. Boukhari

Depuis l’annonce de la survenue d’un séisme au Maroc, de nombreux pays ont proposé leur aide pour permettre au Royaume de faire face aux dégâts engendrés par cette catastrophe naturelle. Après une évaluation profonde des besoins sur le terrain, les autorités marocaines ont jugé nécessaire un recours initial aux offres de soutien et d’aide présentées par quatre pays. Il s’agit notamment de l’Espagne, du Royaume-Uni, du Qatar et des Emirats Arabes Unis.

Ces différents pays se sont dit prêts à mobiliser leurs équipes de recherche et de secours afin de procéder aux opérations de sauvetage. En l'occurrence, le gouvernement espagnol a envoyé une équipe composée de 87 militaires spécialisés, 23 chiens de recherche et sauvetage en sus de 11 véhicules. De son côté, le Royaume-Uni a envoyé dans la nuit de dimanche à lundi une équipe de secours venue à bord de deux avions A400M de la Royal Air Force britannique. Par ailleurs, le chef de l’équipe de secours qatarie, Khalid Abdellah El Hamidi, a précisé que les membres de son équipe vont épauler la partie marocaine au niveau de deux sites.

Au niveau des Emirats Arabes Unis, un avion transportant des produits alimentaires, des couvertures et des tentes est arrivé lundi à l’aéroport de Marrakech Ménara pour venir en aide aux personnes touchées par le séisme. Outre les secouristes étrangers déjà en place, plusieurs pays ont exprimé leur volonté de soutenir les équipes de sauvetage marocaines. A cet effet, le conseiller adjoint à la Sécurité nationale des Etats-Unis, Jon Finer, a indiqué que son pays dispose d’équipes de recherche et de sauvetage prêtes à se déployer. «Nous sommes également prêts à débloquer des fonds au moment opportun pour aider les Marocains à se relever et à faire face à cette horrible tragédie», a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le président français, Emmanuel Macron, a proposé l’aide de la France et a exprimé la prédisposition de cette dernière à aider aux premiers secours. Pareillement, l'Italie a proposé l'aide de son agence de protection civile et de ses pompiers. Dans la même veine, la Suisse a proposé des abris temporaires, du matériel de traitement et de distribution d'eau, des installations sanitaires et des kits d'hygiène. La Turquie a, quant à elle, proposé samedi l'envoi de 265 secouristes et de 1.000 tentes. De même, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé que «l'État d'Israël fournira toute l'assistance possible au Maroc, y compris, s'il le souhaite, une équipe de recherche et de sauvetage».

Les propositions d’aides prennent aussi la forme de soutien financier. La Fédération internationale des sociétés de la croix-rouge et du croissant-rouge (FICR) a lancé mardi un appel de fonds d'environ 100 millions d'euros pour soutenir les opérations de secours au Maroc après le terrible séisme. La région Flandre (Belgique), où vit une forte communauté marocaine, a aussi annoncé une aide d’urgence de 200.000 euros par l'intermédiaire de la CroixRouge. La Wallonie (Belgique), la région francophone du sud du pays, s'est engagée de son côté à dégager «une aide immédiate de 500.000 euros». Notons que selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, l’évaluation des besoins est susceptible d’évoluer dépendamment de la progression des opérations de secours. Ainsi, le recours à d’autres offres de soutien pourrait s’avérer nécessaire en fonction des besoins spécifiques de chaque étape. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 21 Juillet 2024

Artisanat : Trois programmes sur-mesure

Samedi 20 Juillet 2024

Hébergement touristique : Des défis persistants

Samedi 20 Juillet 2024

Industrie : Des perspectives prometteuses à l’horizon

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required