Economie Tout voir

Al Haouz : La reprise économique en marche

Al Haouz : La reprise économique en marche

En parallèle à la réhabilitation des infrastructures dévastées, plusieurs actions sont mises en place pour favoriser la revitalisation des zones touchées par le séisme. Le projet Ameal vise à stimuler la reprise économique de la région en renforçant la formation, l’éducation et l’emploi.

 

Par M. Ait Ouaanna

Considéré comme le plus dévastateur au Maroc depuis plus d’un siècle, le séisme du 8 septembre 2023 a fait près de 3.000 morts, plus de 5.500 blessés et des dégâts majeurs affectant environ 60.000 habitations au niveau de la région d’Al Haouz.

D’après une étude publiée récemment par le Policy Center for the New South au Maroc, ce tremblement de terre a engendré une perte économique d’environ 0,24% du PIB en 2023, soit près de 3 milliards de dirhams. Dans le détail, la province d'Al Haouz se positionne en tête du classement des régions les plus touchées, représentant près de 53% de la perte économique totale, soit 1,2 milliard de dirhams. Elle est suivie par la province de Taroudant, avec une perte estimée à 739 millions de dirhams.

Les provinces de Chichaoua, Marrakech, Ouarzazate et Azilal cumulent, quant à elles, une perte globale estimée à environ 305 millions de dirhams. Cette catastrophe naturelle a mis à rude épreuve l’économie locale et a mis la lumière sur plusieurs défis socioéconomiques cruciaux pour le Maroc, notamment l’employabilité et l’éducation. Parallèlement à la reconstruction des infrastructures endommagées, plusieurs initiatives ont été lancées en vue de permettre à la région et aux personnes sinistrées de se remettre sur pied.

Il s’agit notamment du projet Ameal (Avenir meilleur pour l’entrepreneuriat et l'apprentissage locaux) visant à stimuler la reprise économique et éducative de la région, par le biais de trois secteurs, à savoir, la formation, l’éducation et l’emploi. Mobilisant une enveloppe budgétaire de 1,7 million d’euros, dont 1 million financé par l’Agence française de développement (AFD), ce projet est porté par l’Institut européen de coopération et développementMaroc (IECD-Maroc), en partenariat avec Care Maroc et IECD France. Ameal, qui s’étale sur une durée de deux ans, cible plus de 600 personnes et bénéficiera à 10 douars et villages de la région d’Al Haouz.

«Le projet Ameal se présente comme une réponse novatrice et globale pour stimuler la reprise économique et éducative dans les régions sinistrées. Son objectif principal est de soutenir la relance des activités économiques des femmes et des hommes touchés par le séisme, tout en rétablissant l'éducation préscolaire pour favoriser l'engagement des femmes dans la relance économique. Cette approche holistique vise à répondre aux besoins immédiats des communautés touchées tout en jetant les bases d'un développement durable à long terme», précise Nabil Jadri, directeur exécutif de l’IECD.

En effet, le projet Ameal ambitionne d’atteindre ses objectifs à travers une approche intégrée qui comprend plusieurs axes prioritaires. Il s’agit, tout d’abord, de l’approche genre visant à favoriser la participation active des femmes. Il est également question de contribuer à la restauration de l'éducation préscolaire de qualité pour les enfants affectés par le séisme. Cela vise à limiter le décrochage scolaire, en particulier chez la gent féminine. Enfin, Ameal se base aussi sur le renforcement du tissu entrepreneurial et, par conséquent, la création d’emplois locaux.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 24 Juin 2024

Secteur public : Le Maroc bénéficie d'un financement de 600 millions de dollars de la Banque mondiale

Lundi 24 Juin 2024

Royal Air Maroc : Inauguration du premier vol reliant Abuja à Casablanca

Samedi 22 Juin 2024

Mawazine 2024 : Kylie Minogue envoûte la foule à l’OLM Souissi

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required