Economie Tout voir

Un souffle d’optimisme bienvenu

Un souffle d’optimisme bienvenu

Les bonnes nouvelles, on les apprécie particulièrement en cette période où le Maroc traverse une très mauvaise passe. Certes, rien ne fera certes oublier le terrible séisme qui a frappé le Royaume, plongeant dans le deuil nombre de familles marocaines avec près de 3.000 morts.

Oui, aucune bonne nouvelle ne peut, actuellement, effacer de nos mémoires cette tragédie. Mais si tant est qu’il y a infos qui peuvent ne serait-ce nous donner un peu de réconfort et nous sortir de la grisaille ambiante, on prend volontiers. Le premier porteur de bonnes nouvelles, c’est le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri.

Mardi, il a fait plusieurs annonces majeures dans le contexte actuel. La première a trait à l’inflation  : la détente des prix devrait se poursuivre, au grand bonheur des ménages marocains étranglés depuis plusieurs mois par la cherté de la vie. Selon les projections de Bank Al-Maghrib, l’inflation devrait reculer de 6,6% en 2022 à 6,0% en moyenne au cours de cette année. Elle passerait à 2,6% en 2024, proche de sa cible.

La seconde concerne la croissance  : après 1,3% en 2022, elle connaitrait une amélioration graduelle, pour se situer à 2,9% en 2023, soit mieux que la prévision établie en juin dernier, puis à 3,2% en 2024. Ces projections ne tiennent toutefois pas compte des conséquences du séisme d’Al Haouz et des retombées des mesures de reconstruction et de relance annoncées.

La troisième info lâchée par Jouahri concerne le Fonds spécial numéro 126, mis en place sur hautes instructions du Roi Mohammed VI pour gérer les effets du tremblement de terre. Comme d’habitude, les Marocains ont fait preuve d’une solidarité et d’une générosité exemplaire  : 10 Mds de DH ont ainsi été récoltés. Ce qui rappelle l’élan de mobilisation sans pareil pendant la pandémie liée au Covid, durant laquelle quelque 42 Mds de DH ont été mobilisés.

Enfin, cerise sur le gâteau, la dernière bonne nouvelle nous vient du monde du sport. Le Maroc accueillera la prochaine Coupe d’Afrique des nations, la CAN 2025, 37 ans (1988) après avoir organisé l’événement footballistique le plus populaire du continent. Cela démontre la confiance accordée au Maroc pour organiser des événements d'envergure internationale. Bref, voilà autant de signaux positifs qui apportent un souffle d'optimisme bienvenu et démontrent la résilience du Maroc et sa capacité à rebondir face aux défis auxquels il est confronté. Quels qu’ils soient. 

 

Par D. William

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 12 Juillet 2024

Croissance : Quid de la transformation économique ?

Jeudi 11 Juillet 2024

Hébergement touristique : Zoom sur Cap Hospitality

Lundi 08 Juillet 2024

Maroc : L’inflation recule de moitié au T2-2024

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required