Economie Tout voir

Coopération agricole : Le Maroc prévoit d'augmenter ses importations de moutons roumains

Coopération agricole : Le Maroc prévoit d'augmenter ses importations de moutons roumains

Le Maroc a exprimé son intérêt à augmenter ses importations de moutons roumains à dix fois le niveau actuel à partir de l'année prochaine. Un communiqué de l'Agence nationale de la santé vétérinaire et de la sécurité alimentaire de Roumanie a indiqué qu'une délégation des deux pays a tenu des discussions à ce sujet au cours de ce mois.

 

 

Le même communiqué a précisé que le chef de l'Agence roumaine susmentionnée, a accueilli la semaine dernière une délégation marocaine dirigée par Abdellah Janati, DG de l'Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), notant que «la visite de la délégation marocaine est une étape importante pour renforcer les relations bilatérales entre Rabat et Bucarest dans le domaine agricole».

L'Agence nationale de la santé vétérinaire et de la sécurité alimentaire de Roumanie a souligné que la délégation marocaine comprenait «des représentants d'organisations professionnelles et d'acteurs économiques marocains intéressés par l'importation d'animaux, en particulier des moutons». Elle a ajouté que «le Maroc a manifesté un grand intérêt à continuer d'importer des moutons de Roumanie, avec une prévision que les exportations roumaines de moutons vers ce pays seront multipliées par dix en 2024 par rapport à cette année».

Le côté marocain a également exprimé «son intérêt pour l'importation de viandes rouges, d'engrais et de fourrage animal», indique le communiqué, soulignant que «les représentants de la délégation marocaine visiteront dans les prochains jours plusieurs fermes et abattoirs dans diverses régions roumaines». Ces représentants considèrent que «la coopération entre les deux parties ouvre de nouvelles perspectives pour les exportateurs roumains et renforce leur position sur le marché international, tout en confirmant la haute qualité des produits roumains».

Rappelons que le Maroc a importé au cours de la période précédant la fête de l'Aïd al-Adha de l'année dernière des milliers de têtes de moutons de Roumanie, ainsi que des milliers d'autres d'Espagne. Le but étant de renforcer l'offre intérieure de sacrifices et de soulager les prix pour les familles marocaines, et de faire face aux vagues de sécheresse qui ont eu un impact négatif sur l'offre nationale de moutons.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 26 Fevrier 2024

La France se rapproche de la reconnaissance de la marocanité du Sahara

Lundi 26 Fevrier 2024

Maroc : Rafales de vent et chutes de neige du lundi au mardi dans plusieurs provinces

Samedi 24 Fevrier 2024

Tourisme: Le Maroc à la conquête du marché indien

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required