Economie Tout voir

Croissance des économies arabes : Le rôle primordial des startups

Croissance des économies arabes : Le rôle primordial des startups

Ces dernières années, l’écosystème des startups dans le monde arabe a connu une évolution considérable. Cette croissance est due à un certain nombre de facteurs, notamment l’essor des technologies, l’amélioration du climat des affaires, ainsi que le soutien accordé par les gouvernements et les diverses institutions financières locales ou internationales. 

Selon le Global Startup Ecosystem Report 2023, les pays arabes leaders en matière de création de startups sont les Emirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite et l’Egypte.

A la tête du classement pour la troisième année consécutive, les EAU abritent une série d'incubateurs et d'accélérateurs de startups, ainsi qu'un certain nombre de fonds de capital-risque.

En seconde position, l’Arabie Saoudite est également en plein essor, grâce notamment à son programme Vision 2030, qui ambitionne de diversifier l’économie du pays et de créer un écosystème de startups dynamique. 

Au troisième rang, l’Egypte investit massivement dans l'innovation et le développement des startups. De son côté, le Maroc occupe la 4ème position avec un total de startups actives estimé à 2.000 et un nombre d'incubateurs et d’accélérateurs de plus en plus croissant. 

De véritables stimulateurs de l’innovation, les startups jouent un rôle crucial dans la croissance économique des pays arabes en contribuant fortement à la création d’emploi, en attirant les investissements étrangers et en renforçant la compétitivité régionale. 

«Les idées des startups peuvent être simples au début, mais leur rôle se veut très important dans le développement des économies du pays. Ces startups contribuent, après leur succès, à la prospérité de l'économie et à la création d'offres d'emploi», a souligné Hamad Mubarak Al-Hajri, fondateur et PDG de Snoonu, une startup qatarie offrant des services d'achat et de livraison. Ce dernier intervenait lors du Sommet arabe de l’entrepreneuriat, organisé du 12 au 14 décembre à Marrakech.

Pour sa part, Azzam Ibrahim, PDG de la plateforme Craft Store au Soudan, a mis en relief l'importance de la culture de l'entrepreneuriat, sa contribution à l'amélioration des revenus individuels et à la croissance économique durable, soulignant l'expérience de sa plateforme en matière de promotion des produits de manière innovante au niveau international. «Malgré les difficultés rencontrées au début, le projet a réussi, aujourd'hui, à créer 70 opportunités d'emploi, à commercialiser 8.000 produits et à tisser des partenariats au Soudan et à l'étranger. L'entreprise se concentre sur les objectifs de développement durable et a déjà été capable d'en réaliser 7, tout en travaillant en parallèle sur la promotion de la culture arabe et soudanaise à travers les produits artisanaux commercialisés», a-t-il précisé. 

Dans la même veine, Nabila Bouhlal, fondatrice de la marque Moroccan Beauty Secrets, spécialisée dans la production et l'exportation des produits à base d'huiles naturelles, a mis en évidence le parcours de son entreprise qui permet aujourd’hui à 200 familles rurales d’assurer leurs revenus. Selon l’entrepreneure, les startups permettent non seulement de créer de l’emploi, mais également d’impliquer les zones rurales et de renforcer leurs activités économiques.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 15 Fevrier 2024

Zone euro : Bruxelles abaisse sa prévision d'inflation à 2,7% en 2024

Jeudi 08 Fevrier 2024

Cristiano Ronaldo : Sportif le mieux payé en 2023

Mercredi 07 Fevrier 2024

Zone OCDE : L’inflation augmente à 6% en décembre 2023

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required