Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Dixième anniversaire de CFC : La place conforte son positionnement régional

Dixième anniversaire de CFC : La place conforte son positionnement régional

Mardi 16 Mars 2021 Par Laquotidienne



-Elle est devenue la première communauté d’affaires à vocation africaine.

-Elle s’aligne sur les meilleures pratiques internationales, et a scellé des partenariats avec des places prestigieuses.


CFC a célébré le dixième anniversaire de sa création, une occasion pour passer en revue ses réalisations. Dans le cadre d’une visioconférence qui a regroupé plusieurs journalistes, Said Ibrahimi, CEO de la place, a rappelé la genèse du projet, le contexte de sa création et les premières étapes clés.

«Casablanca Fiance City (CFC) a été créée dans un contexte marquée par la volonté du Royaume de lancer des réformes ambitieuses visant à positionner le pays parmi les nations émergentes en Afrique. Pensée comme une place régionale, CFC a pour objectif d’attirer des capitaux et d’accompagner les acteurs économiques et financiers à travers une offre qui simplifie la conduite de leurs affaires sur le continent depuis Casablanca», affirme Ibrahimi.

La place accompagne ses membres dans toutes leurs démarches administratives d’installation qu’il s’agisse de procédures accélérées pour les demandes de visa, de permis de séjour et de contrats de travail pour étrangers ou l’appui à la création d’entreprises en 48 heures. Dans ce sens, des accords ont été noués avec différentes parties prenantes au niveau national. Sur le volet fluidité des capitaux, par exemple, CFC travaille étroitement avec l’Office des changes et dispose d’une circulaire et d’un cadre dédié pour les entreprises ayant le statut CFC.

CFC propose également à ses membres un accès privilégié à son réseau de partenaires en Afrique notamment les agences de promotion des investissements (API) comme the Nigerian Investment Promotion (NIPC) ou le Centre de promotion des investissements de Côte d’Ivoire.

«Ce réseau s’appuie sur 19 partenariats Sud/Sud, qui sont autant de points focaux pour appuyer et guider les investisseurs, en mettant à leur disposition des informations clés sur les marchés et dynamiques locales», indique Ibrahimi. Faisant de son ouverture sur le continent un axe fort de son développement, CFC a développé un nouvel axe de partenariats, qui consiste en l’accompagnement des pays africains dans la création de leurs places financières, comme en Côte d’Ivoire, au Rwanda ou encore au Nigéria.

Depuis 2012, la place a multiplié les accords avec des places financières internationales comme Singapour, Luxembourg, Londres, Paris, Montréal, Busan, Astana, mais aussi Pékin, Frankfurt, Shanghai, Abu Dhabi, Toronto, Barcelone et tout récemment Bruxelles et Hong Kong.

«Chaque partenariat établit les bases de coopération durables en vue de promouvoir des opportunités d’investissement entre le pays concerné, le Maroc et l’Afrique tout en bénéficiant de l’expertise ciblée du centre financier concerné», rapporte Ibrahimi.

Par exemple, le partenariat avec le Luxembourg porte sur les domaines spécifiques des fonds d’investissement et de la banque privée. Le partenariat avec Singapour a un focus particulier sur le marché des capitaux. CFC s’est très tôt engagé dans la promotion de la finance verte et durable en Afrique. Dès 2016, et en marge de la COP22, CFC avait organisé le premier Climate Finance Day sur le continent en partenariat avec Paris Europlace.

En septembre 2017, CFC a hébergé le lancement du FC4S, Financial Centers For Sustainability, réseau international sous l’égide des Nations unies, actuellement co-présidé par Casablanca Finance City et Toronto Finance International. Il s’agit du premier réseau international des centres financiers pour le développement durable.

En 2018, le centre financier a rejoint le Global Green Finance Index (GGFI), tandis que son écosystème vert s’est agrandi avec de nouveaux membres évoluant dans ce secteur, notamment le fonds Africa50 et Green of Africa.

Des chiffres révélateurs

Plus de 200 entreprises sont membres de CFC, parmi lesquelles de nombreux leaders internationaux présents dans le classement Fortune 500. Aussi, 47% des entreprises ayant obtenu le statut CFC depuis 2012 sont de nouvelles créations.

Depuis 2016, la contribution fiscale des membres CFC est passée de 341,1 MDH à 939,8 MDH. Au cours de la même période, ses membres ont permis la création cumulée de 6.690 emplois permanents.

Rien que pour l'année 2019, CFC a accueilli 40 nouvelles entreprises membres et renforcé sa présence à l’international avec de nombreux Roadshows en Inde, en Allemagne, à Abu Dhabi, au Japon et aux Pays Bas.

La place financière a participé au cours de l'an passé à plus de 30 événements et conférences d’envergure mondiale.

De nouveaux pays ont intégré la communauté CFC avec l’entrée de Posco (première entreprise coréenne et numéro deux mondial de l’acier), d’Agrolats (première compagnie lettone et balte) et Creditinfo (première entreprise islandaise).

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
CFC Actualités Marocaines
Partage RéSEAUX SOCIAUX