Economie Tout voir

Extension de la couverture médicale et sociale : La CNSS se prépare au grand rush

Extension de la couverture médicale et sociale : La CNSS se prépare au grand rush

•    Depuis le 1er décembre 2021, ce sont 9 catégories de professionnels travailleurs non-salariés qui sont concernés par l’extension de la couverture médicale. Ce qui représente près de 900.000 personnes.

•    En tenant compte des familles de cette cible, ce sont environ 2 à 3 millions de Marocains qui sont touchés. 

La généralisation de la couverture médicale et sociale est un chantier royal qui concerne en premier lieu la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). L’enjeu est de taille si l’on sait que, jusque-là, près de 60% de la population marocaine étaient privés d’une couverture médicale convenable.

Eu égard à la centralité de ce chantier, qui une fois achevé à l’horizon 2025, réduira les vulnérabilités économiques et sociales d’une large frange de la population. A cet effet, la CNSS a organisé récemment dans la capitale économique une rencontre portant sur les mécanismes débouchant sur l’immatriculation des travailleurs non-salariés (TNS) issus de certains secteurs. 


«A partir du 1er décembre 2021, ce sont 9 catégories de professionnels TNS qui sont concernés par l’extension de la couverture médicale. Ce qui représente près de 900.000 personnes. En tenant compte des familles de cette cible, ce sont entre 2 à 3 millions de Marocains qui sont touchés», précise Reda Benamar, directeur des études, communication et développement.

Ceci dit, l’opération d’identification et d’enrôlement pour l’immatriculation des personnes cibles revêt un caractère crucial. D’où le sens du partenariat pour ne citer que celui entre la CNSS et la DGI. Le canal digital est également de nature à fluidifier la vaste opération qui se profile. 

Dans le même ordre d’idées, l’entité dirigée par Hassan Boubrik dispose de 2.100 points de proximité et de relais. Ce qui a été possible grâce au partenariat noué avec plusieurs opérateurs privés forts d’un très large réseau (Wafacash, Chaabi Cash, etc.). Afin d’intégrer les nouvelles populations dans les meilleures conditions, le nombre d’agences de la CNSS devra passer de 120 à 170. L’enjeu du profilage de la capacité d’accueil est majeur, si l’on sait que la population assurée par la CNSS, au nombre de 9 millions de personnes aujourd’hui, devra plus que tripler pour atteindre 30 millions en juin 2022.

Interrogé sur l’impact de l’extension de la couverture médicale et sociale sur les dépenses d’investissement et de fonctionnement de la CNSS, Hassan Boubrik rassure. «Le digital ainsi que les multiples partenariats avec les réseaux de proximité nous permettent de réduire substantiellement les coûts. Sans les réseaux de proximité il aurait fallu créer près de 1.000 nouvelles agences CNSS», explique Boubrik. Et d’ajouter en substance: «Nous n’avons pas le choix si ce n’est de réussir la généralisation de la couverture médicale et sociale». 

 

Momar Diao

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 06 Janvier 2022

CNSS/AMO : 7,8 millions de bénéficiaires et 5,9 Mds de DH de remboursements à fin 2021

Mardi 04 Janvier 2022

AMO : La CNSS met en place des bureaux agréés pour le dépôt des dossiers de remboursement

Samedi 18 Decembre 2021

Covid-19: la CNSS offre une indemnité forfaitaire au profit de plusieurs acteurs touristiques

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required