Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Focus sur le Rendez-vous de Casablanca de l’assurance

Focus sur le Rendez-vous de Casablanca de l’assurance

Jeudi 01 Avril 2021 Par Laquotidienne

La 7ème édition du Rendez-vous de Casablanca de l’assurance, enrichie par des tables-rondes autour de l’usage des technologies innovantes et des moyens à mettre en place pour rendre l’assurance plus inclusive tombe à point nommé. Et ce, au moment où les stigmates de la crise liée à la Covid-19 sur le front économique et social sont toujours visibles.

Organisé en visioconférence et placé sous le thème : «Inclusion en assurance et résilience aux pandémies», l’événement international qui se tient du 31 mars au 1er avril 2021, a été rehaussé par la participation d’éminentes personnalités et experts nationaux et internationaux. 

Pour Mohamed Hassan Bensalah, président de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et réassurance (FMSAR), le secteur est mobilisé afin d’adapter l’offre produits et ajuster les canaux de distribution en vue de cadrer avec les besoins et le pouvoir d’achat des personnes à faible revenu. La manifestation qui met à l'honneur le Cameroun, a été un creuset de débats de bonne facture portant, entre autres sur la posture des professionnels et des régulateurs face à la crise. Des exemples concrets d’acteurs qui ont mis à profit l’innovation afin de s’inscrire résolument sur le chemin de l’inclusion des personnes vulnérables, ont été mis en avant.


Assurance : Face à la crise, renforcer la coopération entre les professionnels et les régulateurs devient indispensable 
 
Dans le cadre de l’amélioration du cadre inclusif de l’assurance au Maroc, la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR) a lancé le 31 mars sa 7ème édition du Rendez-vous de Casablanca de l'assurance, sous le thème «Inclusion en assurance & résilience aux pandémies». Organisé en format digital, cet événement a connu la participation de plusieurs experts et grands acteurs nationaux et internationaux du secteur.
 
Diverses thématiques ont pu ainsi être abordées et débattues durant ce «meeting» virtuel, notamment «Comment la crise de la covid-19 a changé le secteur de l’assurance ?». 
Ayant connu l’intervention de Don Forgeron, président de la Global Federation of Insurance Associations (GFIA) et président et CEO du Bureau des assurances du Canada (BAC), il a été question lors de ce «Panel» de discuter des futurs enjeux et défis de l’assurance, et les moyens nécessaires à mettre en place afin d’encourager davantage l’assurance inclusive, et permettre l’élargissement de la couverture en assurance à toutes les tranches de la population. 
 
A ce titre, Don Forgeron a indiqué que «le secteur doit travailler avec les régulateurs et les gouvernements afin de trouver les meilleures solutions possibles pour rendre les produits d’assurances plus accessibles, surtout en cette période de crise. Il ne s’agit pas de se réinventer mais de chercher de nouveaux moyens de travailler et collaborer avec toutes les parties prenantes afin de trouver des solutions durables pour le long terme». Et d’ajouter «Ceci permettrait au secteur d’être plus résilient, et au final c’est les consommateurs qui en bénéficieront avec les meilleures solutions en assurance possibles». 
 
Par ailleurs, cet événement a aussi été une occasion pour mettre en avant des espaces d’exposition avec 14 exposants virtuels pour présenter leurs services, leurs idées et leurs expertises.

Assurance inclusive : L’innovation, ce puissant vecteur incontournable

L’un des plus grands défis des pays en développement et des Etats émergents dont le Maroc est de bâtir une croissance inclusive et durable qui constitue une digue contre l’accroissement des inégalités et la pauvreté. C’est en cela que le panel sous le thème : «Comment l’innovation rend l’assurance plus  inclusive», organisé lors du rendez-vous de de Casablanca de l’assurance revêt un intérêt particulier. Les témoignages des différents intervenants laissent légitimement penser que l’innovation qui s’appuie notamment sur les nouvelles technologies, constitue un puissant vecteur d’inclusion dans le secteur des assurances. 

Antoine Denoix, DG d’Axa Climate France, implantée dans 10 pays est formel. L’assurance paramétrique, adaptée aux secteurs impactés par le climat (agriculture, transport, énergie, etc.) est révolutionnaire à plusieurs égards. Axa Climate France a mis à profit la technologie par exemple afin de développer un indice de sécheresse pour le déclenchement automatique du remboursement des coopératives agricoles. 

Pour sa part Damien Gueroult, DG de Bima Malaisie, a rappelé que l’inclusion est au cœur du business model de l’entité qu’il dirige. En effet, Bima qui revendique la stature du premier acteur de la santé et de l'assurance mobile sur les marchés émergents, propose des polices d’assurances à moins de 50 centimes d’euros par mois.

Le groupe installé également au Ghana a mis au point une offre de télémédecine en faveur de ses clients. Sachant que plusieurs personnes vulnérables éprouvent parfois des difficultés pour se rendre à l’hôpital pour différentes raisons. L’assureur a eu l’idée pertinente d’adapter le parcours client en fonction de plusieurs éléments (niveau d’instruction, possession de mobile ou non). 

La MAMDA-MCMA, comme l’a démontré son DGD, Mohamed Abdou Dassouli, œuvre également à l’inclusion des petits agriculteurs en proposant par exemple des produits d’assurance, qui ont plusieurs avantages pour la cible (souscription simplifiée, remboursement rapide et faible coût). Et ce, grâce aux outils digitaux (drone, tablettes, etc.).

 

 

 

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Assurance Économie Actualités Maroc
Partage RéSEAUX SOCIAUX