Economie Tout voir

La FOLEA sensibilise les agriculteurs d’El Gara à l’importance de la culture du tournesol

La FOLEA sensibilise les agriculteurs d’El Gara à l’importance de la culture du tournesol

La Fédération interprofessionnelle des oléagineux du Maroc (FOLEA), en collaboration avec la Direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat, a organisé une journée de sensibilisation auprès des agriculteurs de la région à El Gara, dans la province de Benslimane.

Cette journée de sensibilisation qui s’est articulée autour du thème : «intérêt et réussite de l’introduction du tournesol dans la région face aux changements climatiques que connaît notre pays ces dernières années», a été l’occasion pour la FOLEA de présenter aux agriculteurs les avantages économiques, agronomiques et environnementaux de la culture du tournesol.

Ainsi, grâce au contrat-programme oléagineux «Génération Green» signé, en marge de la 15ème édition du SIAM, entre la FOLEA et le ministère de l’Agriculture, la FOLEA est engagée à soutenir les agriculteurs de tout le Royaume qui souhaitent se lancer dans les cultures oléagineuses, notamment le tournesol et le colza. 

La FOLEA met ainsi à leur disposition des semences de qualité supérieure adaptées aux conditions pédoclimatiques du Maroc, des équipements (semoirs, moissonneuses…) et un accompagnement technique tout au long du processus de culture. En outre, les agriculteurs bénéficient de débouchés commerciaux sûrs et rentables pour leurs récoltes à un prix garanti par l’État de 6000 DH/tonne, ainsi qu’une subvention de 40 % sur le prix de la semence sélectionnée. 

De plus, l’agrégation au sein de la FOLEA permet aux agriculteurs de bénéficier d’avantages supplémentaires, tels que des subventions pour l’acquisition de matériel agricole moderne et performant, ainsi que des incitations pour l’équipement en systèmes d’irrigation efficaces.

L’objectif de la FOLEA est de parvenir à couvrir, à terme, jusqu’à 15% de la consommation marocaine en huile. 

S’exprimant à l’occasion de cette rencontre, Kamal Amar, directeur de la FOLEA, a déclaré : «Les besoins du Maroc en huile et en tourteaux s’élèvent annuellement à près de 8 milliards de DH. La FOLEA travaille avec les agriculteurs afin d’augmenter les superficies des cultures oléagineuses et d’améliorer les rendements de la culture des céréales, tout en supprimant les périodes de jachère dans la région Casa-Settat. Elle les sensibilise également au fait que la culture des oléagineux est une très bonne tête de rotation pour les céréales, en plus des légumineuses. Elle les informe également sur la résilience des cultures oléagineuses, notamment le tournesol, face au manque d’eau, ce qui les rend idéales compte tenu du contexte actuel de stress hydrique que traverse le Royaume. Enfin, le prix garanti par l’État de 6000 DH/T permet le développement d’une production rentable pour le monde agricole,contribuant ainsi à la souveraineté alimentaire du pays».

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 16 Juillet 2024

Maroc : Arrêt de l’irrigation à partir des barrages au niveau de certains grands périmètres

Lundi 15 Juillet 2024

Transformation agricole : Vers une « Agriculture 2.0» en Afrique du Nord

Mardi 25 Juin 2024

Irrigation/Dessalement de l'eau de mer : Le Maroc, pionnier dans les partenariats public-privé, selon Sadiki

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required