Economie Tout voir

Le stress hydrique au coeur de la 65ème édition du Congrès mondial des étudiants en agriculture

Le stress hydrique au coeur de la 65ème édition du Congrès mondial des étudiants en agriculture

Au nom du ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, le secrétaire général du département de l’agriculture, Redouane Arrach, a présidé, lundi à Rabat, la cérémonie d’ouverture de la 65ème édition du Congrès mondial de l’association internationale des étudiants en agriculture et sciences connexes (WoCo 2022).

Ont pris part à cet événement plusieurs ambassadeurs, des représentants d’organisations internationales, des étudiants issus d’une trentaine de pays ainsi que des professionnels et responsables du département de l’agriculture.

Cet évènement scientifique est organisé par l’Association internationale des étudiants en agriculture et sciences connexes (IAAS), en partenariat avec l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II. Il se tient du 25 juillet au 07 août sous le thème " la pénurie de l’eau et ses effets sur la sécurité alimentaire ". Il offre une occasion pour promouvoir l'échange d'expériences, de connaissances et d’idées et améliorer la compréhension mutuelle entre les étudiants dans le domaine de l'agriculture et des sciences connexes. 

Dans son allocution, donnée au nom du ministre, le secrétaire général a indiqué que cet événement qui permet la connexion entre les jeunes de différents pays, contribuera à élargir leurs perspectives et à apprendre de nouvelles pratiques agricoles. 

Grâce à ces nouvelles connaissances, les jeunes peuvent être à l'avant-garde vers un monde meilleur, durable et résilient. Il a mis l’accent sur le rôle des jeunes dans la relève intergénérationnelle et l’amélioration de la situation de l’agriculture, le développement de la connaissance et des sciences connexes.

Il a rappelé la problématique du stress hydrique qui menace de plus en plus la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde, d’où la nécessité d’une action urgente pour parvenir à une utilisation de l'eau plus durable et plus équitable. Il est revenu sur le cas des stratégies agricoles du Maroc, notamment le Plan Maroc Vert et la nouvelle stratégie « Génération Green 2020-2030 », qui ont choisi la durabilité des systèmes alimentaires, la sécurité et l'efficacité des ressources en eau, ainsi que la résilience des écosystèmes comme l'un des principaux axes de mise en œuvre.

« Afin de contribuer à la sécurité alimentaire mondiale en général et à notre région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord en particulier, une gestion intégrée est nécessaire pour permettre une utilisation rationnelle et coordonnée des ressources en eau par tous les secteurs productifs, de manière à ne pas affecter leur disponibilité pour la production alimentaire» a-t-il rappelé, comme l’affirmait le ministre dans son allocution, précisant qu’elle doit tenir compte de la conservation des écosystèmes, de la réutilisation de l'eau, du développement des infrastructures de stockage et de l'existence de mécanismes de coordination entre les acteurs de différents secteurs connexes.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 05 Octobre 2022

Symposium de l’Eau : «La gestion de cette ressource est l’affaire de tous»

Mardi 04 Octobre 2022

Fipar-Holding intègre le tour de table de CMGP Group

Mercredi 28 Septembre 2022

Le Maroc traverse une phase de stress hydrique aigu

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required