Economie Tout voir

Maroc-BAD : Signature de deux accords de prêts pour le financement de programmes de céréaliculture et de couverture sociale

Maroc-BAD : Signature de deux accords de prêts pour le financement de programmes de céréaliculture et de couverture sociale

Deux accords de prêts pour le financement de deux programmes portant sur le développement de la céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, ont été signés, lundi à Rabat, par le ministre Délégué auprès de la ministre de l'Economie et des Finances, chargé du budget, Fouzi Lekjaa et le Représentant Résident du Bureau national de la Banque Africaine de Développement (BAD) à Rabat, Achraf Tarsim.

Il s'agit du Programme d’Appui au Développement Compétitif et Résilient de la Céréaliculture (PADCRC), d’un montant de 199 M€ (soit environ 2,16 milliards de dirhams) et du Programme d’Appui à la Généralisation de la Couverture Sociale (PAGCS), d’un montant de 87 M€ (soit environ 944 millions de dirhams). Le premier programme vise à contribuer à la mise en œuvre des réformes visant le développement de la productivité et de la résilience de la céréaliculture, afin de garantir la sécurité alimentaire et réduire la dépendance vis-à-vis des importations de céréales.

Quant au deuxième programme, il vise l’accompagnement du chantier prioritaire de la généralisation de la protection sociale, notamment l’appui à l’atteinte de la couverture sanitaire universelle, l’extension du régime de retraite, la généralisation des allocations familiales et l’amélioration de la gouvernance et de l’efficacité du système de la protection sociale.

Ces deux accords ont été signés en présence du ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki et du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb.

S'exprimant à cette occasion, M. Lekjaa a relevé que la céréaliculture a connu récemment des perturbations en matière de transactions commerciales, soulignant, toutefois, que le Maroc a réagi avec une panoplie de mesures pour y faire face.

Dans ce sillage, le responsable a noté que le Royaume a pu assurer l'approvisionnement des besoins du pays en céréales dans les meilleures conditions possibles et avec une logique de réforme inclusive de cette filière à même d'avoir une céréaliculture résiliente aux conditions climatiques. Concernant le Programme d’Appui à la Généralisation de la Couverture Sociale, il a affirmé que le gouvernement est déterminé à aller vers l'avant et à mettre en œuvre la réforme selon l'agenda arrêté par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans Ses discours.

Par ailleurs, il s’est félicité du niveau et de la qualité des relations de coopération tissées entre le Maroc et la BAD, mettant en exergue l’appui précieux et constant apporté au Maroc pour la mise en œuvre des réformes structurelles essentielles. Pour sa part, M. Sadiki a indiqué que ce prêt qui vient renforcer la coopération entre le Maroc et la BAD, touche une chaine de valeur "extrêmement névralgique" avec pour objectifs d'assurer l'approvisionnement, de mener des actions avec les professionnels, de rééquilibrer la filière céréalière et de travailler sur les aspects d'adaptation pour faire face aux aléas du changement climatique.

De son côté, M. Ait Taleb a noté que le PAGCS vient, quant à lui, à point nommé puisque le Maroc connait actuellement une refonte de son système de santé et oeuvre pour la généralisation de la protection sociale au profit de ses citoyens, notamment la généralisation de la couverture médicale, ajoutant que l'accompagnement de la BAD "se veut aujourd’hui nécessaire pour le Maroc". Pour M. Tarsim, ces deux nouveaux projets stratégiques viennent concrétiser la relation forte entre le Royaume du Maroc et la BAD, notant que le PADCRC s’inscrit dans le cadre de la facilité africaine de production alimentaire d'urgence.

Et de poursuivre que le financement apporté par la BAD vise à soutenir un accès abordable aux produits céréaliers et rendre la filière céréalière compétitive et productive en vue de réduire les importations et la dépendance vis-à-vis de l'étranger.

S'agissant du PAGCS, M. Tarsim a affirmé que la BAD veut soutenir les efforts du gouvernement, menés conformément aux Hautes Orientations Royales, pour consolider les fondements de l’État Social.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 01 Decembre 2022

Voie express Tiznit-Dakhla : Un taux de réalisation de 80%

Mercredi 30 Novembre 2022

Le Maroc élu au Conseil exécutif de l'Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques

Mercredi 30 Novembre 2022

Approvisionnement en eau potable : Augmentation des fonds alloués au PNAEPI

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required