Economie Tout voir

Formation professionnelle : 50.000 à 60.000 jeunes intègrent chaque année les écosystèmes industriels marocains

Formation professionnelle : 50.000 à 60.000 jeunes intègrent chaque année les écosystèmes industriels marocains

Les lauréats des secteurs industriels au sein de l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) sont ceux qui enregistrent les taux d'insertion les plus importants, a indiqué, mercredi à Casablanca, la directrice générale de l'Office, Loubna Tricha.



S’exprimant lors de la 1ère édition de la Journée nationale de l'Industrie, organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, à l'initiative du ministère de l'Industrie et du Commerce et de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Tricha a fait savoir, dans ce sens, que le taux d’insertion moyen des lauréats de ces secteurs s’élève à 70%et à 72% pour l'automobile qui domine le classement.



Concrètement, a-t-elle précisé, ce sont environ 50.000 à 60.000 jeunes qui intègrent chaque année les écosystèmes industriels marocains et qui contribuent de manière directe et effective à la création de valeur et constituent l'un des principaux leviers de compétitivité de l’industrie nationale.



Tricha a également fait savoir que le secteur de l'industrie se taille la part du lion dans le dispositif de formation de l'OFPPT, avec un très large spectre qui couvre une dizaine de secteurs, y compris les secteurs spécifiques (cuir, textile, agro-alimentaire…) et les nouveaux secteurs comme l'automobile, l'aéronautique et l'industrie navale.



Cette réalité traduit notamment la "perpétuelle évolution" de l'OFPPT et son adaptation aux évolutions des besoins de l'industrie, a indiqué Tricha, précisant que cela a permis de mettre à la disposition de l’économie nationale plus de 150.000 places pédagogiques qui couvrent une large panoplie de métiers, avec 180 filières de formation dans 70 parcours diplômants de 2 années de formation et 114 formations qualifiantes.



Cet événement réunit les ministères, les institutionnels concernés, les fédérations professionnelles et les opérateurs privés, et servira de plateforme d'échange sur les enjeux stratégiques de développement du secteur et les priorités de la nouvelle stratégie industrielle.



La Journée nationale de l'Industrie, dont les prochaines éditions seront déclinées en régions afin de mettre en valeur les potentialités industrielles locales et de traiter des enjeux spécifiques associés, sera inscrite dans le calendrier global des évènements économiques, en tant que rendez-vous de référence annuel de l'Industrie au Maroc.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 23 Fevrier 2024

Aziz Akhannouch: Quand le discours triomphant se heurte à la réalité économique

Vendredi 23 Fevrier 2024

Renouvellement du parc de véhicules : Lancement prévu en avril 2024

Vendredi 23 Fevrier 2024

Médicaments génériques: Un marché en quête de renforcement

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required