Economie Tout voir

Maroc : Seuls 417.000 hectares irrigués prévus au titre de l'actuelle campagne agricole

Maroc : Seuls 417.000 hectares irrigués prévus au titre de l'actuelle campagne agricole

Le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a indiqué, lundi 15 novembre 2022, que la superficie totale irriguée prévue au titre de l'actuelle campagne agricole est de 417.000 hectares, contre une superficie globale de 2.600.000 hectares irriguée pendant des années normales. 

En réponse à une question centrale sur les préparatifs en cours pour réussir la campagne agricole, lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, Sadiki a souligné que la superficie irriguée à partir des barrages serait de 253.000 hectares, tandis que la superficie irriguée par la petite et moyenne hydraulique devrait totaliser 164.000 hectares. 

Il a, en outre, indiqué que la campagne agricole en cours démarre avec un taux de remplissage des barrages très bas, puisque la majorité des barrages agricoles a été orientée vers l'approvisionnement en eau potable. 

Dans ce sens, le remplissage des barrages destinés à l'agriculture est de 3,2 milliards de mètres cubes, représentant un taux de 23% et un déficit de 28% par rapport à la campagne précédente. 

Le ministre a également fait savoir que 600 millions de mètres cubes ont été dédiés à l'ensemble des périmètres d'irrigation des barrages, ajoutant que le programme d'irrigation se poursuit dans des conditions convenables dans les périmètres du "Loukkos, Al Gharb et Tefrata", alors qu'une partie provisoire de l'eau a été allouée au lancement de la campagne dans le "Souss-Massa, Ouarzazate et Melouia", en attendant l'amélioration du remplissage des barrages agricoles. 

Sadiki a aussi mis en avant le travail du ministère qui assure un suivi permanent de la situation hydrique pour rationaliser l'utilisation de l'eau au niveau des périmètres d'irrigation, tout en privilégiant l'irrigation des arbres fruitiers et les agricultures permanentes, en plus de limiter les superficies des cultures hydrovores, et ce selon les régions et les eaux disponibles. 

Les différents programmes et projets d'investissement d'irrigation se poursuivent aussi, selon Sadiki, et ce conformément à la stratégie "Génération Green", en vue d'atteindre un million de superficie irriguée au goutte-à-goutte à l'horizon 2030, de 1,5 million d'hectares de l'ensemble de la superficie irriguée. 

S'agissant du dessalement de l'eau de mer, le ministre a précisé que son département poursuit la réalisation des projets, avec notamment le démarrage de l'irrigation de 15.000 hectares par dessalement de l'eau de mer à Chtouka Ait Baha, en plus d'un projet de dessalement de l'eau de mer à l'aide de l'énergie éolienne pour créer un périmètre agricole sur une superficie de 5.000 hectares dans la région Dakhla Oued-Eddahab. Et ce, outre le lancement d'une étude de préparation d'un projet de périmètre agricole sur une superficie de 5.000 hectares dans la région Guelmim Oued-Noun.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 31 Janvier 2023

Agadir accueille la deuxième édition de la Conférence de haut niveau sur la Blue Belt Initiative

Samedi 28 Janvier 2023

Sommet de Dakar : Sadiki partage son expertise avec ses homologues africains

Dimanche 22 Janvier 2023

Le Maroc au Forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture de Berlin

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required