Economie Tout voir

Jazouli : «La prévention de la corruption est une condition sine qua non pour améliorer le climat des affaires»

Jazouli : «La prévention de la corruption est une condition sine qua non pour améliorer le climat des affaires»

Mohcine Jazzouli,  ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l'évaluation des Politiques publiques, a tenu mercredi 4 octobre, lors de la réunion de la Commission des finances et du développement économique, un discours s’articulant autour de la stratégie du gouvernement pour lutter contre les obstacles entravant l'investissement au Maroc mais aussi le nouveau plan gouvernemental pour le climat des affaires 2023-2026.

Le ministre a affirmé dans ce sens que le gouvernement s'engage à améliorer le climat des affaires conformément aux directives royales, visant à libérer les potentialités nationales, encourager l'initiative privée et attirer davantage d'investissements nationaux et internationaux.

Il est également revenu sur la feuille de route stratégique qui a été élaborée en collaboration avec divers partenaires, comprend notamment quatre axes principaux : 

•    Faciliter l'investissement et l'entrepreneuriat.
•    Renforcer la compétitivité nationale.
•    Créer un environnement propice à l'entrepreneuriat et à l'innovation.
•    Consolider les valeurs de l'éthique, de l'intégrité et prévenir la corruption.

Cette feuille de route implique selon le ministre des chantiers prioritaires pour chaque axe, notamment l'amélioration du cadre juridique, la numérisation des procédures administratives, la simplification des processus, la création d'un observatoire de l'investissement, et un focus sur l'éthique et la prévention de la corruption.

Jazouli a affirmé également qu’une conférence nationale sur le climat des affaires a été organisée pour lancer officiellement ladite feuille de route, mobiliser les parties prenantes et renforcer la confiance des investisseurs.

En ce qui concerne la supervision et la coordination, le ministre a souligné que le Comité national du climat des affaires (CNEA) est chargé de superviser la mise en œuvre de la feuille de route en collaboration avec les secteurs public et privé, avec des organes de direction dédiés.

Et de préciser que c'est la première fois qu'un axe crucial abordant l'éthique et la prévention de la corruption est inclus dans une stratégie visant à améliorer le climat des affaires, reflétant l'importance accordée à cet aspect.

In fine, Mohcine Jazouli a mis l’accent sur le fait que la priorité du gouvernement aujourd'hui est de stimuler l'investissement et l'entrepreneuriat au Maroc tout en répondant aux priorités économiques du pays. 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 28 Fevrier 2024

Climat des affaires : Lancement de la simplification des parcours de l’investisseur

Mardi 27 Fevrier 2024

Climat des affaires : 70% des initiatives contenues dans la feuille de route lancées

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required