Economie Tout voir

Maroc : 49.675 entreprises dirigées par des femmes en 2021

Maroc : 49.675 entreprises dirigées par des femmes en 2021

Quelque 49.675 entreprises sont dirigées par des femmes en 2021, en hausse de 3,8% par rapport à 2020, selon l'examen des données de 305.529 entreprises personnes morales actives (EPMA), pour lesquelles le genre a été identifié par l'Observatoire marocain de la très petite et moyenne entreprise (OMTPME).

Par catégorie d’entreprises, les microentreprises ont enregistré, en 2021, la part la plus élevée de l’entrepreneuriat féminin, soit 16,7% de l’effectif de cette catégorie d’entreprises, un niveau supérieur à la moyenne globale, précise le rapport annuel de l'OMTPME, notant que les grandes entreprises (GE) et les très petite entreprise (TPE) suivent avec des parts respectives de 12,7% et 12,3%.

Le rapport fait ressortir également que toutes les catégories d'entreprises ont enregistré des évolutions positives en termes du nombre des entreprises dirigées par des femmes, particulièrement les TPE, les petites entreprises (PE) et les moyennes entreprises (ME), respectivement de 14%, 14,3% et 12,5%.

Par répartition géographique, 19% des EPMA sont dirigées par des femmes en 2021 dans la région de Marrakech-Safi. Ces proportions sont de 18,8% et 17% dans la région de Rabat-Salé-Kenitra et dans la région de Casablanca-Settat.

L’analyse par classe d’âge des entreprises révèle que l'entrepreneuriat féminin a représenté, en 2021, une part de 18,1% dans l’effectif des EPMA ayant un âge de moins de 2 ans, suivies par des entreprises dont l’âge est compris entre 2 et 5 ans avec une proportion de 17%.

En revanche, cette part est limitée à 14% dans les entreprises âgées de plus de 10 ans, bien que leur nombre ait augmenté de 6,5% par rapport à 2020.

Sur le plan sectoriel, l'entrepreneuriat féminin a représenté, en 2021, une part de 38% dans la section des "autres activités de services" dont 24% dans la "coiffure et soins de beauté", suivie par les sections de la "santé humaine et action sociale" (35,8%), et de "l'enseignement" (29,2%) avec des hausses respectives de 2 points et 0,6 point par rapport à 2020.

Les sections des "transports et entreposage", de la "construction" et des "industries extractives" enregistrent des parts respectives de 10,2%, 8,9% et 8,6%.

Par ailleurs, les sections d'activités ayant enregistré les évolutions annuelles les plus importantes sont celles de la "santé humaine et action sociale", de "l’enseignement" et des "activités financières et d'assurance", avec des taux respectifs de 17,8%, 11,8% et 8,3%.

L’indicateur "entrepreneuriat féminin" relatif à ces entreprises, fait l'objet d'une analyse selon cinq axes, à savoir la catégorie d'entreprises, la région, la tranche d'âge de l'entreprise, la section d'activités et la forme juridique.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 21 Fevrier 2024

OMPIC : 93.517 entreprises créées en 2023

Vendredi 16 Fevrier 2024

OpenAI dévoile un nouveau générateur de vidéos

Mercredi 14 Fevrier 2024

Tourisme : Le gouvernement lance “Go siyaha” pour accompagner plus de 1.700 entreprises

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required