Economie Tout voir

Peu d’effet des dernières pluies sur le remplissage des barrages

Peu d’effet des dernières pluies sur le remplissage des barrages

Le Maroc a connu une période de sécheresse brutale au cours des mois de janvier et février 2022. Le déficit pluviométrique a atteint 65%.

Les pluies salvatrices du mois de mars et celles du mois en cours ont été accueillies avec optimisme. Elles ont un effet notoire sur plusieurs activités agricoles. Mais les apports en eau n’ont pas eu un impact majeur sur la situation au niveau des réserves de barrages. 

A fin février 2022, les réserves ont atteint 5,28 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 32,8%. Alors qu’au 5 avril 2022, elles sont passées à 33,8% soit un gain d’un point seulement. Elles sont loin du niveau de l’année dernière à la même date qui était de 51%. Mais tout laisse présager que le stock en eau va se renforcer du fait que la Météorologie nationale annonce des intempéries pour la semaine à venir. 
 

La fonte des neiges sur les hauteurs dans les semaines à venir devrait alimenter les cours d’eau et les fleuves et in fine augmenter les réserves ne eau.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 30 Juin 2022

Inflation : Têtu, ce gouvernement !

Jeudi 30 Juin 2022

Aid Al-Adha: très chers moutons

Jeudi 30 Juin 2022

Maroc: La croissance à 0,3% au T1-2022

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required