Economie Tout voir

Rabat abritera le 13ème Congrès de l’Union des architectes d’Afrique les 4 et 5 juillet

Rabat abritera le 13ème Congrès de l’Union des architectes d’Afrique les 4 et 5 juillet

Après quatre années d’absence, la grand-messe des architectes du continent africain fera son grand retour les 4 et 5 juillet prochains. Pour son 13ème congrès, l’Union des architectes d’Afrique (AUA) a choisi le Maroc comme pays hôte de cette nouvelle édition qui se tiendra à Rabat sous le thème  «L’architecte et les nouveaux défis de l’Afrique», avec comme slogan «In Africa we believe». 

Organisé par le Conseil national de l’ordre des architectes du Maroc (CNOA) et l’AUA, en partenariat avec le ministère de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville, le Congrès réunira plus de 40 nationalités en provenance du continent. Plusieurs conférenciers de renom, universitaires, militants, architectes prendront part à cet évènement africain d’envergure. Aussi, plus d’une centaine d’invités d’honneur nationaux, hommes politiques de haut niveau et diplomates d’autres pays du continent sont attendus. 

S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue mercredi 22 juin 2022 à Casablanca, Chakib Benabdellah, président du CNOA, a affirmé que le choix du Maroc comme pays organisateur du congrès émane de son engagement et son enracinement réel et concret en Afrique à travers sa position géographique, ses investissements socioéconomiques et ses réalisations dans divers domaines stratégiques.

«Le Maroc rayonne à travers l’Afrique et la politique de SM le Roi Mohammed VI est justement orientée vers le continent africain qui considère le Maroc comme le grand frère. Aujourd’hui, le Royaume est un bon exemple de développement économique et social. Bien entendu, en ce qui nous concerne, nous architectes, notre pays est également un modèle en matière d’architecture et d’urbanisme notamment à travers le développement de ses villes et les compétences qu’il forme», a-t-il souligné.

En effet, le thème choisi pour le congrès de Rabat situe le métier de l’architecte dans la pluralité des enjeux et des défis auxquels le continent africain est confronté. Ces défis sont de plusieurs ordres, à savoir environnemental et écologique, urbain et architectural, identitaire et culturel et enfin sociopolitique. L’architecture est non seulement au cœur de ces enjeux, mais elle en est le reflet, celui de l’évolution et des mutations de tout un continent et également sa richesse.

«L’Union des architectes d’Afrique compte aujourd’hui 43 pays membres et 70.000 architectes à travers le continent, soit un architecte pour 17.000 habitants. Pour ce 13ème congrès, nous comptons recevoir environ 35 pays et pratiquement 250 personnes des délégations représentant les conseils régionaux de l’ensemble de ces pays africains», a précisé le président du CNOA. 

Et de poursuivre : «Le CNOA a choisi le thème ‘L’architecture et les nouveaux défis de l’Afrique’, car notre continent va à grands pas vers le développement économique et social et dispose d'énormément de potentialités naturelles et de capacités énergétiques qui sont sous-exploitées. Aujourd'hui, nous comptons justement dans le cadre de ce congrès pouvoir exposer et parler de toutes les possibilités que nous, en tant qu’architectes, pouvons tirer de toutes ces potentialités pour aller de l’avant». 

Ainsi, ces différents aspects seront largement débattus pendant les deux jours du congrès, autour de 4 panels : 

- Panel 1 : Enjeux et conséquences de la métropolisation dans les pays africains 
- Panel 2 : Enjeux écologiques et développement durable en Afrique 
- Panel 3 : Les politiques publiques et la gouvernance urbaine en Afrique
- Panel 4 : Enjeux d’un continent entre patrimoine architectural et ultra-modernité 

«L’idée de ce programme est de se focaliser sur la dimension urbaine. Comme vous le savez, l’architecte intervient à différentes échelles de l’espace, à savoir la dimension micro qui est le bâtiment et la dimension macro, notamment tout ce qui est urbain et territorial. Mais ce qui nous intéresse dans ce congrès, c’est de se pencher plutôt sur la dimension urbaine et territoriale parce qu'elle constitue pour nous la problématique majeure dont souffrent les processus d’urbanisation dans les villes africaines», a indiqué Wafae Belarbi, responsable du comité scientifique chargé de l’élaboration du programme de ce 13ème congrès. 

Rappelons que la 12ème édition du Congrès de l’Union des architectes d’Afrique a eu lieu du 25 au 29 juin 2018 à l’Ile Maurice, sous le thème ARISE qui veut dire «Africa-Research- Investment- Sustainability – Empo

 

M. A. O.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 30 Juin 2022

CAF Awards 2022: Forte présence du Maroc dans la liste des nominés

Lundi 27 Juin 2022

La BAD donne son feu vert à la création de la Fondation africaine pour la technologie pharmaceutique

Vendredi 24 Juin 2022

Nador : Décès de cinq migrants dans des affrontements avec la police

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required