Economie Tout voir

Sauvons le soldat Ouarzazate

Sauvons le soldat Ouarzazate

Lettre ouverte aux honorables Messieurs,

 

-Le Chef du Gouvernement marocain

-Le ministre de l'Intérieur du Gouvernement marocain

 

Sauvez la province de Ouarzazate

 

Les voix de certains responsables de Ouarzazate se sont élevées récemment  pour exprimer leur mécontentement face au déclin que vit la province de Ouarzazate. En effet, Imane Lamaoui, parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM) de la région Draa-Tafilalet, a posé une question lors de la séance des questions orales du lundi 4 juillet 2022, concernant le déclin du secteur touristique de Ouarzazate, secteur vital de l'économie de la région en termes de création de richesses et  d'opportunités en matière d'emplois, des jeunes notamment.

«Je mets entre vos mains un ensemble de données reflétant la régression du secteur touristique à Ouarzazate depuis 2018, contrairement à toutes les villes marocaines qui ont enregistré des taux de croissance positifs.

Ainsi en 2017, la destination de  Ouarzazate a enregistré le deuxième plus fort taux de croissance des nuitées au Maroc, avec une hausse de +37%, ce qui représentait plus du double du taux de croissance enregistré au niveau national (+15%).

Cependant, à partir de 2018, Ouarzazate a commencé à connaître année après année une vraie dégringolade. En effet, a l'heure où le secteur touristique  marocain enregistrait un taux de croissance des nuitées de +5%, en 2019 par rapport à 2018,  Ouarzazate a connu une baisse de 2% alors que toutes les autres destinations marocaines ont connu une croissance positive : +10% pour Saidia, +8% pour Tanger, +6% pour Marrakech, etc.», a-t-elle indiqué.

Et de poursuivre : «La  baisse que Ouarzazate a commencé à connaître à partir de 2018, sera exacerbée par la pandémie, puisque Ouarzazate sera l'une des destinations les  plus touchées du Maroc. En effet, en 2020, le Maroc a enregistré une baisse de moins 78% alors que Ouarzazate a enregistré une baisse de moins 83%.

En  2021, et bien que le Maroc ait connu une reprise relative puisque le nombre d'arrivées est passé de 2,8 millions de touristes en 2020 à 3,7 millions de touristes en 2021, soit une augmentation de 32%, Ouarzazate a continué de baisser et a enregistré un pourcentage de moins 8%.

De plus, la reprise que le secteur du tourisme a commencé à enregistrer début 2022 dans différentes villes marocaines, a exclu Ouarzazate qui n'a pu récupérer que 14% jusqu'à fin avril 2022 par rapport à la même période en 2019, ce qui est le taux de recouvrement le plus faible par rapport aux autres destinations touristiques, qui ont pu  atteindre des pourcentages plus importants :  47% pour Rabat, 46% pour Tanger, 42% pour Agadir, 36% pour Casablanca et 33% pour Marrakech.

Ainsi, le sort du secteur touristique sera catastrophique suite à la fermeture en série de plusieurs hôtels durant les semaines en cours, si bien que Ouarzazate vit un cauchemar depuis 2018.

J'espère qu'une  attention particulière sera accordée à cette destination, qui accueille les plus grands studios de cinéma internationaux et la plus grande centrale solaire, afin de lui éviter de continuer de vivre ce cauchemar qu'elle endure depuis plus de 5 ans.», a-t-elle conclu.

 

 

Par Zoubir BOUHOUTE

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 05 Decembre 2022

Le Maroc et la Belgique échangent sur les perspectives de développement de leur coopération

Lundi 05 Decembre 2022

PLF-2023: Les principaux amendements retenus à la Chambre des Conseillers

Lundi 05 Decembre 2022

BAM met en place une nouvelle rubrique dédiée aux statistiques sur son portail Internet

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required