Economie Tout voir

US-Africa Business Summit 2022: Le financement des investissements, une priorité pour l'Afrique

US-Africa Business Summit 2022: Le financement des investissements, une priorité pour l'Afrique

Tenue sous le Haut-Patronage de SM le Roi Mohammed VI, l’US-Africa Business Summit 2022, qui se déroule du 19 au 22 juin à Marrakech, ne cesse de cumuler des interventions éloquentes et des speechs intéressants autour des priorités et opportunités de financement d’investissements, lesquelles émergent à la lumière du potentiel (encore insuffisamment exploité) de l’Afrique et des récents développements économiques et géopolitiques. 

Les intervenants, n’ont pas manqué de rappeler, en chœur, le rôle du financement des investissements dans la conduite d’une croissance durable, résiliente et inclusive en Afrique.

S’exprimant au départ des travaux de la seconde séance plénière organisée dans le cadre de l’événement, Akin Dawodu, CEO Sub Saharan Africa Citi, a déclara: «L’Afrique est entrain de devenir une terre d’investissements. Le modèle reposant sur le fait d’exporter des produits bruts et d’importer des produits finis n’allait pas durer éternellement de toutes façons!».

Pour Admassu Tadesse, président émérite et CEO de la Trade and Development Bank (TDB Group), «il est toujours bon de voir à quel point l’Afrique continue à avancer malgré les obstacles et les contraintes. Notre continent commence aujourd’hui indéniablement à intéresser les investisseurs de tout bord et de tout milieu. L’Afrique est entrain d’abriter de nombreux méga-projets. De même, les institutions financières africaines sont aujourd’hui devenues beaucoup plus solides qu’il y’a 20 ans».

De son côté, Youssef Rouissi, Directeur Général Attijariwafa Bank, a déclaré: «depuis 2005, Attijariwafa Bank ne cesse de renforcer sa présence en Afrique et d’être toujours au plus près des investisseurs. A titre d’exemple, Attijariwafa Bank soutient les projets qui ont trait aux énergies renouvelables. Notre banque a déjà financé 200000 mégawatts dans le domaine des énergies vertes. Nous allons poursuivre cette dynamique dans tout le continent».

Pour sa part, Obeid Amrane, Directeur Général du fonds Ithmar Capital, déplore un paradoxe qui sévit toujours en Afrique. «S’il existe un enthousiasme réel pour investir en Afrique, force est de constater que le fossé demeure toujours aussi énorme à chaque fois que nous avons besoin de financements pour des projets phares», a-t-il souligné.

Enfin, Andrew Herscewitz, Chief Development Officer (CDO) at U.S. International Development Finance Corporation (DFC), a déclaré: «J’ai beaucoup appris de l’Afrique et je sais pertinemment que ce continent est constamment en proie aux nombreuses contraintes liées aux investissements qui ne cessent de fluctuer au sein d’un monde qui n’en finit pas de changer et d’évoluer».

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 04 Octobre 2022

USA : Le prix du charbon dépasse 200 $/tonne pour la première fois depuis 17 ans

Lundi 26 Septembre 2022

Investing in Innovation : 30 startups africaines sélectionnées

Jeudi 22 Septembre 2022

Tunisie: Les miasmes d’un pouvoir autocratique

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required