Economie Tout voir

Visa Schengen : Trop cher la besogne

Visa Schengen : Trop cher la besogne

Par Abdelhak Najib, écrivain-journaliste

Quelle aberration! Les Marocains ont déboursé plus de 10 millions de dollars en frais de demande de visa Schengen en 2023. Et ils ne l’ont pas obtenu. Autrement dit, il faut perdre une somme aussi considérable pour se voir signifier une fin de non-recevoir.

En effet, 119.346 demandes marocaines ont été rejetées par les autorités consulaires du club désormais très fermé Schengen. Cela représente exactement un pourcentage de 45,7% de la population marocaine désireuse d’obtenir un visa. Ce chiffre place le Maroc à la 9ème place du classement mondial des refus de visa Schengen, avec un ratio de 315 refus pour 100 000 Marocains. C’est en substance ce qui ressort des données livrées par Schengen Visa Info. 

Si on comprend, le cumul des demandes des étudiants, des hommes d’affaires ou des personnes obligées de se rendre dans des pays comme la France et l’Espagne pour des raisons urgentes et obligatoires, le reste des Marocains qui font la queue devant les locaux de dépôts des dossiers pour le visa, devraient avoir déjà compris que ces pays ne veulent pas d’eux ni de leur argent. En conséquence, la réaction logique devrait être de rester chez soi, de dépenser son fric chez soi ou d’aller dans des pays qui n’imposent pas cet ostracisme et ce rejet clair et sans appel. Pourtant, certains de nos concitoyens sont capables de soudoyer pour obtenir le sésame vers Paris ou Madrid. Un non-sens absolu qui en dit long sur certaines mentalités.

Au niveau des chiffres, les données consulaires révèlent que le Maroc est proche d’un pays comme le Cap-Vert, qui totalise le nombre de 844 refus pour 100 000 demandeurs. La liste comprend également le Kosovo, le Suriname et les Émirats arabes unis, qui essuient des refus très importants. A ces pays, il faut ajouter, la Tunisie, l’Algérie et le Liban.

En Algérie, le chiffre a atteint 393 refus de visas pour 100 000 habitants, 392 rejets pour les tunisiens et 340 pour les Libanais. La liste comprend également

le Qatar et l’Arménie, avec des chiffres entre 200 et 350 refus.

Avec tous ces refus de visa, sur les 161 045 demandes reçues, la France a rejeté près d’un tiers, soit un total de 51 498 demandes. L’Espagne, elle, a rejeté 50 033 demandes sur les 201 584 reçues.

Ces deux pays européens totalisent pas moins de 85% du total des demandes de visa Schengen rejetées pour le Maroc.

Partant de ces données qui ne souffrent d’aucune ombre, nous sommes en droit de poser cette question: pourquoi s’entêter à vouloir aller dans des pays qui ne veulent pas de nous? Pourquoi dépenser autant d’argent en refus et s’obstiner autant à vouloir visiter des capitales européennes alors que l’Europe se barricade et affiche clairement et sans complexe son rejet des Marocains et des Maghrébins?

Le message est limpide: «on ne veut plus de vous, restez chez vous». Cette politique affichée par certains gouvernements européens comme la France et l’Espagne fait écho à tout ce déballage raciste et haineux sur les médias de ces deux pays se répandant en miasmes sur les Maghrébins et les Africains. Cette politique raciste assumée et décomplexée montre à quel point certaines sociétés européennes one peur des étrangers. Une peur alimentée en continu par les télévisions et les journaux faisant de l’étranger à la fois l’ennemi et le responsable de la profonde crise qui frappe de plein fouet la vieille Europe.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 18 Juin 2024

Visa : La France met en place un dispositif spécial au profit des alumni marocains

Mercredi 22 Mai 2024

Digitalisation du commerce : Le MIC, Visa et Al Barid Bank renforcent leur partenariat

Jeudi 28 Mars 2024

Visa et HPS Switch s’allient pour renforcer l’adoption du paiement numérique au Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required