Economie Tout voir

Younes Sekkouri à pied d’œuvre pour développer le statut de l’auto-entrepreneur

Younes Sekkouri à pied d’œuvre pour développer le statut de l’auto-entrepreneur

 

Le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, a organisé vendredi 29 octobre à Rabat, une réunion de travail avec  Amin Benjelloun-Touimi, Directeur général du groupe Barid Al-Maghrib, et Ibrahim Arjdal, Directeur général de Maroc PME, en présence du secrétaire général du ministère (département Emploi) et de hauts responsables de la DGI.

 

Cette réunion de travail dédiée principalement au statut de l’auto-entrepreneur, était l’occasion pour Sekkouri de s’arrêter sur les moyens de développer ce statut.

Plusieurs questions ont été traitées, notamment comment améliorer les mécanismes de communication autour du statut de l’auto-entrepreneur et de ses avantages et comment faire bénéficier l’auto-entrepreneur des différentes mesures prévues dans le programme gouvernemental.

Pour rappel, ce statut a été pensé au départ pour répondre à deux problématiques, à savoir l’intégration du secteur informel à travers une forme juridique simple sans coût et la promotion de la culture entrepreneuriale, notamment auprès des jeunes.

Six ans après son lancement, ce sont aujourd’hui quelques 445.000 personnes qui ont déposé leurs dossiers, 340.000 ont vus leurs dossiers validés et peuvent exercer.

Les inscriptions peuvent se faire chez 5.460 agences partenaires à travers le Royaume, y compris le réseau bancaire.

En moyenne, ce sont quelques 5.800 personnes inscrites chaque mois.

Younes Sekkouri a aussi mis l’accent sur la question de la production des cartes et le traitement des dossiers. A cet égard, le Directeur général du groupe Barid Al-Maghrib a fait part du déblocage de cette question.

A rappeler que l’auto-entrepreneur peut exercer son activité avant la délivrance de sa carte, à travers l’attestation d’inscription téléchargeable sur son espace personnel.

La plateforme du registre national des auto-entrepreneurs est complètement digitalisée et permet aux auto-entrepreneurs d’avoir accès à plusieurs services, dont le paiement des impôts.

La réunion a permis de mettre en perspective les contours d’un plan de travail pour consolider les acquis, dépasser les éventuelles insuffisances et se projeter dans l’avenir avec des actions qualitatives à l’égard des jeunes auto-entrepreneurs en mobilisant notamment tous les acteurs.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 26 Octobre 2022

Auto-entrepreneuriat : Tour de vis fiscal

Mardi 05 Avril 2022

Attijariwafa Bank consolide son soutien et son accompagnement aux TPE, auto-entrepreneurs et porteurs de projet

Mercredi 07 Octobre 2020

Pourquoi et comment devenir auto-entrepreneur ?

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required