Politique Tout voir

Algérie : Secouristes ou acteurs de théâtre humanitaire ?

Algérie : Secouristes ou acteurs de théâtre humanitaire ?

Alors que le Maroc se relève péniblement du séisme dévastateur qui a secoué la région d'Al-Haouz, nous sommes témoins d'un acte d'altruisme de la part de notre voisin algérien : du moins, c'est ce qu'il voudrait faire croire. L'Algérie qui, soi-disant, a ouvert son espace aérien aux vols transportant des aides, s'illustre soudainement dans un rôle humanitaire. Mais, pour être honnête, fait-elle preuve de sincérité ou joue-t-elle simplement une pièce de théâtre politique ? 

Au premier acte de cette comédie, nous assistons à une déclaration présumée "favorable" du ministre de la Justice marocain, malheureusement déformée par les médias algériens. Cette déclaration simple, encourageant l'ouverture aux propositions d'aide de tous les pays, a été transformée en un feu vert à une aide non sollicitée. Une déformation de la réalité qui en dit long sur les intentions derrière cette action.

L'Algérie nous offre alors un deuxième acte encore plus spectaculaire : des images de palettes d'aide humanitaire prêtes à être chargées dans des avions cargos, une équipe de secouristes prête à s'envoler, et des déclarations d’officiels enflammés d'engagement envers le Maroc. Un grand spectacle qui aurait pu être applaudi, sauf que le Maroc n'a pas demandé l’aide de l’Algérie. 

Il s’agit d’une farce bien (mal) orchestrée, le régime  algérien profitant de ces moments dramatiques pour tenter de se faire un coup de publicité. D’une tentative mesquine de l'Algérie de redorer son image après le meurtre de sang-froid de deux jeunes franco-marocains perpétré par ses garde-côtes? 

Quoiqu’il en soit, le fait est que le Maroc n'a pas donné son feu vert, ni pour l'Algérie, ni d’ailleurs pour la France dont les médias se déchaînent sur cette question, frôlant l’hystérie. 
Certes, le Royaume a reçu des propositions d'aide de pas moins de 70 pays, mais il en a retenu quelques-unes pour des raisons logistiques et de coordination. Qui plus est, le Maroc, en tant qu'État souverain, est en droit de déterminer qui peut intervenir sur son sol, sans ingérence étrangère.


Au final, derrière cette «tragi-comédie» diplomatique, gardons à l'esprit que le drame du séisme mérite une réponse sérieuse et honnête, et non un numéro de théâtre improvisé. 
Il est grand temps que l'Algérie abandonne son rôle d'acteur et commence à agir avec sérieux et respect. D'abord envers son peuple, ensuite vis-à-vis de son voisin marocain et de la communauté internationale. 
Et que quelqu'un explique au régime algérien que l'art de la comédie «humanitaire» n'est nullement la voie à suivre pour des relations diplomatiques stables !

 

Y. Seddik

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 05 Juin 2024

Programme de reconstruction post-séisme d'Al Haouz : L'Allemagne accorde un prêt de 100 millions d'euros

Mardi 04 Juin 2024

Séisme d’Al Haouz : 1,2 Md de DH d’aide directe accordée à plus de 63.000 familles

Lundi 20 Mai 2024

Al Haouz : «AMEAL adopte une approche globale et spécifique pour soutenir la création d'emplois dans ces régions»

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required