Politique Tout voir

Benchaâboun : Le Maroc et la France sont appelés à préserver leur relation dense

Benchaâboun : Le Maroc et la France sont appelés à préserver leur relation dense

Le Maroc et la France sont appelés à préserver leur relation dense et à la projeter face aux nouveaux défis, a souligné, mardi, l'ambassadeur du Royaume en France, Mohamed Benchaâboun.

"La France et le Maroc ont une relation dense, qui puise sa force et sa résilience dans une amitié profonde et des intérêts convergents qu'il convient ensemble de préserver et de projeter à la hauteur des lourds défis de ce monde nouveau", a dit Benchaâboun lors de la 8ème édition du "Dîner de l'amitié franco-marocaine", tenue à Mantes-la-Ville, en région parisienne, à l'initiative de l'association des Élus des Yvelines et Amis du Maroc.

Ces défis, a affirmé l'ambassadeur, '’créent entre nos deux peuples une exigence de coopération et interpellent le partenariat stratégique entre le Maroc et la France, appelé à se renouveler sans cesse’’.

Il a, dans ce sens, relevé que le Maroc et la France ont une convergence de vues sur les grandes questions internationales et régionales. "Notre partenariat d'exception conforte la stratégie euro-méditerranéenne et euro-africaine pour relever, en intelligence, les nombreux défis régionaux et bilatéraux", a-t-il dit à ce propos.

"En tant que pont entre l'Afrique et l'Europe, carrefour des civilisations, pays de transit, le Maroc, dans un esprit de responsabilité et de concertation, œuvre pour dépasser les obstacles générés par le phénomène migratoire", a-t-il indiqué.

Benchaâboun a, en outre, relevé que l'engagement du Royaume pour la paix et la stabilité dans le monde est une constante, soulignant que le Maroc est profondément attaché au multilatéralisme et à l'action solidaire dans les organisations internationales et régionales.

S'agissant du Sahara marocain, le diplomate a affirmé que "les développements importants et irréversibles que nous avons vécus sur cette question sont déterminants pour l'avenir de notre région, sa stabilité et sa sécurité".

Et d'affirmer que "le soutien croissant, clair à l'initiative marocaine d'autonomie, sur la table de l'ONU depuis 2007, comme la seule solution à ce différend régional, s'inscrit dans le cadre d'une forte dynamique internationale pour résoudre ce conflit artificiel. Bénéficiant d'un soutien clair, cette dynamique doit et ne peut que s'accélérer".

Le programme d'investissement exceptionnel lancé par le Royaume érige ses provinces du sud en véritable pôle d'investissement, de croissance et de développement humain, a-t-il enchaîné, notant que les efforts de développement consolident la stabilité régionale et renforcent les liens stratégiques entre l'Europe et l'Afrique.

Sur le plan économique, un immense potentiel reste à explorer, a soulevé le diplomate marocain, relevant que ceci autorise à envisager l'intensification de la coopération dans ce domaine, en particulier autour des inflexions induites par les transitions numérique et écologique.

Il a, à cet effet, noté que la France, de par sa proximité, historique, économique et culturelle, dispose d'immenses atouts pour promouvoir des projets structurants, ajoutant qu'une nouvelle approche concertée, reposant sur le partage de la valeur, devra être initiée.

Et de souligner que ‘’la réorganisation des chaînes de valeur internationales, les exigences de lutte contre le changement climatique, avec ses effets sur la migration, les évolutions politiques des positions de nombre de pays comme les États-Unis, l'Allemagne et l'Espagne sur l'affaire du Sahara ont permis au Maroc d'anticiper pour raccourcir les chaînes de valeur et faire de la logistique un levier de développement’’.

De son côté, le franco-marocain Lahbib Eddaouidi, directeur de publication de La gazette de la défense et de la Gazette de Saint Quentin et fondateur de LFM Radio, co-organisateur de cette rencontre, a relevé que le Maroc et la France sont deux nations dont l’intensité des relations n’a d’égale que leur longévité.

"Il nous importe plus que jamais de nous souvenir de la grandeur de nos liens, car ce qui les forgent nous a vu naître et nous enterrera", a-t-il fait remarquer à cette occasion, qui célèbre l’amitié France-Maroc.

Pour sa part, Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines, a indiqué que cet événement, qui constitue une manifestation d’amitié entre le Maroc et la France, est également une manifestation de la tolérance entre les deux pays.

"Cette relation amicale entre la France et le Maroc est une relation incroyable. Cette relation franco- marocaine nous en avons besoin là-bas et ici, parce que aujourd’hui le national et l’international sont étroitement liés", a-t-il soutenu.

Le sous-préfet de Mantes-la Ville, Jean-louis Amat, a, quant à lui, noté que cet événement est un moment important pour renforcer les liens qui unissent l'Hexagone et le Royaume.

Le Maroc, a-t-il dit, est un pays de stabilité et de sécurité, ce qui représente une importance pour les affaires et pour les chefs d’entreprises, rappelant que les français représentent 33% de la fréquentation touristique du Maroc.

Le dîner de l’amitié France-Maroc a réuni des élus de Mantes-la-Ville, des conseillers départementaux et régionaux, des élus, des Maires, des chefs d’entreprises et de nombreux marocains et français.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 09 Decembre 2022

Le Président Macky Sall reçoit Younes Sekkouri, porteur d'un message de SM le Roi

Vendredi 09 Decembre 2022

La 15ème édition du colloque international des finances publiques, les 16 et 17 décembre à Rabat

Vendredi 09 Decembre 2022

Riyad : Akhannouch représente le Roi au Sommet sino-arabe

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required