Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Droits de l’Homme : L’UE applaudit le Maroc et épingle l’Algérie

Droits de l’Homme : L’UE applaudit le Maroc et épingle l’Algérie

Mardi 17 Octobre 2017 Par Laquotidienne

Voilà qui devrait faire taire notre «cher ami» Theo Francken, le secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration. Lui qui a déclaré il y a une dizaine de jours que le Maroc figure parmi «les pays où les droits de l’Homme ne sont pas respectés», a reçu une claque cinglante de la part de l’Union européenne.  
En effet, dans son rapport annuel sur les droits de l'homme et la démocratie dans le monde en 2016, adopté lundi par les ministres des Affaires étrangères des États membres réunis en Conseil à Bruxelles, l’UE a salué les progrès significatifs enregistrés au Maroc dans le domaine des droits de l’homme et réitéré son engagement à soutenir le processus de réforme à travers la mise en œuvre des principes constitutionnels. 

Signaux qui ne trompent pas : réformes en matière des droits des migrants, des droits des femmes, du système judiciaire et pénitentiaire, adoption du projet de création de l'Autorité pour l'égalité et la lutte contre la discrimination, révision du Code pénal, adoption de deux lois organiques relatives à la démocratie participative, à savoir le droit d'initiative législative et le droit de pétition pour renforcer le rôle de la société civile…

Francken devrait donc plutôt regarder du côté des voisins algériens, eux qui ont été sérieusement épinglés par l’UE dans ce rapport en matière des droits de l’Homme, de libertés syndicales et de liberté d’expression. D’ailleurs, le non respect des droits de l’Homme en Algérie a toujours constitué un point de discorde dans ses relations avec l’UE, qui exige de ce pays des garanties sur la protection des défenseurs des droits de l’Homme et leur consécration à la fois dans les textes et dans la pratique. En cela, l'Algérie a également été interpelée à maintes reprises sur la situation des droits de l'homme dans les camps de Tindouf (photo), sous contrôle de l'armée algérienne, et la nécessité de réaliser un recensement des populations séquestrées dans ces camps dans des conditions déplorables.

Bref, tout est dit. Theo Francken devrait donc s’inspirer de ce document. Juste pour enrichir sa culture générale (sic !).

D. W.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles