Politique Tout voir

Le Bénin envisage d'ouvrir une représentation diplomatique à Laâyoune

Le Bénin envisage d'ouvrir une représentation diplomatique à Laâyoune

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et son homologue béninois, Olushegun Adjadi Bakari ont souligné, lors d’un entretien téléphonique mardi, l’importance des relations bilatérales portées par la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de Son frère, S.E le Président Patrice Talon.

Les deux ministres ont réitéré l’importance de la solidarité active et du partenariat mutuellement bénéfique, comme base de la relation bilatérale.

Dans ce contexte, le ministre béninois des Affaires étrangères a réitéré le soutien de la République du Bénin à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, et réaffirmé l’appui de son pays à l’Initiative d’Autonomie présentée par le Maroc, comme seule solution crédible et réaliste à la résolution du différend régional autour du Sahara.

A cet égard, Olushegun Adjadi Bakari a assuré Bourita que dans le cadre de la révision de la carte diplomatique et consulaire, il plaiderait pour l’établissement par le Bénin d’un point de présence consulaire dans la ville de Laâyoune au Sahara marocain.

De même, il a informé qu’il effectuera une mission à Dakhla, à l’effet, notamment, de constater l’essor économique et social que connaît cette région et de nouer des partenariats sur place.

Les deux ministres ont, par ailleurs, convenu de tenir la 7ème Commission mixte de Coopération maroco-béninoise à Cotonou, au début de l’année 2024.

Dans ce cadre, ils se sont félicités de la bonne préparation de cette Commission mixte, marquée notamment par la finalisation des accords et mémorandums dans plusieurs domaines de coopération, traduisant la volonté des deux pays d’insuffler une nouvelle dynamique aux excellentes relations qu’ils entretiennent déjà, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

De son côté, Nasser Bourita, soulignant l’importance de la dimension humaine, a informé son homologue béninois de la décision d’augmenter le nombre des bourses de formation de cadres béninois au Maroc. Il a également porté à sa connaissance que, dans le cadre de la facilitation de la libre circulation des personnes entre les deux pays, le Maroc examinera avec toute l’attention requise l’exemption de visas pour les ressortissants béninois titulaires de passeports ordinaires.

Dans l’attente, les citoyens béninois bénéficieront, dès le 1er janvier 2024, de la facilité de l’e-Visa, développée depuis 2023 avec les pays frères et amis du Royaume.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 26 Fevrier 2024

Sahara : Paris réitère son "soutien clair et constant" au plan marocain

Mercredi 21 Fevrier 2024

Sahara marocain : Sanchez réitère la position de l'Espagne en faveur du plan d'autonomie

Mardi 20 Fevrier 2024

Bourita : La question du Sahara marocain n’est plus à l’ordre du jour à l’Union africaine

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required