Plus d'infos Tout voir

Coronavirus Maroc/Déconfinement : La Santé ébauche ses scénarios, mais que c’est compliqué !

Coronavirus Maroc/Déconfinement : La Santé ébauche ses scénarios, mais que c’est compliqué !

Le Maroc, comme beaucoup d’autres pays, est confronté au casse-tête du déconfinement. Comment déconfiner ? Par où commencer ?

Un document du ministère de la Santé pose les scénarios de la fin du confinement, non sans souligner que le confinement pèse lourdement sur les autres morbidités, plus difficilement prises en charge dans le contexte épidémique.

Il pourrait aussi être la source de l’apparition ou de l’aggravation d’autres morbidités, comme les troubles psychiques.

 

La levée du confinement expose à des risques. Le premier scénario table sur le fait que les sources des foyers professionnels et des collectivités fermées sont maîtrisées. Dans ce cas, les experts du ministère prévoient la fin de cet épisode épidémique entre 16 et le 22 mai, avec enregistrement de cas sporadiques en moyenne entre 10 et 20 à la fin de l’épidémie.

Sinon, on aura une évolution en dents de scie et l’étalement de l’épisode épidémique dans le temps, limité à certaines zones.

Par ailleurs, souligne le document, il existe des risques liés à de nombreuses incertitudes, notamment la grande transmissibilité du virus, la proportion inconnue des formes asymptomatiques, la logistique de surveillance et de prise en charge
et l’hétérogénéité de l’adhésion de la population aux mesures instaurées.

Dès lors,  «la résurgence de l’épidémie après la levée du confinement reste possible», note le document.

 

Contrôler l’épidémie

La sortie de confinement doit s’inscrire dans la stratégie de contrôle de l’épidémie jusqu’alors adoptée. Il s’agit, selon la même source, de :

• Limiter l’apparition de nouvelles infections et de nouveaux foyers.

• Eviter la diffusion communautaire du virus dans les régions avec des cas sporadiques et/ou de petits foyers.

• Eviter la réintroduction du virus dans les régions, avec élimination du virus.

En cela, la levée du confinement doit répondre à un certain nombre de prérequis, dont notamment :

· Un système de santé en mesure de faire face à une éventuelle nouvelle vague épidémique et
de répondre aux autres besoins de santé.


· Un système d’identification rapide et de prise en charge, aussi bien des cas que de leurs contacts 


· Un système de surveillance épidémiologique capable de suivre les tendances et de détecter une reprise de l’épidémie. 


· Disposer de stock en EPI (équipement de protection individuelle). 


· Mise en place d’une gouvernance territoriale, en charge de la sortie de confinement. 


 

Scénario : Approches et principes

Le confinement strict poursuivi jusqu’à l’extinction des nouveaux cas est impossible, mais la sortie totale et brutale du confinement présente un risque élevé de déclenchement d’une 2ème vague, souligne le document.

Ainsi, la Santé étudie le scénario d’une levée du confinement progressive, dans le temps et par secteurs prioritaires. Il s’agit de prioriser les secteurs sur la base de l’impact socio-économique et du risque de transmission de la maladie.

D’un point de vue géographique (régions, villes et communes), il s’agit de prendre prendre en considération la situation épidémiologique, la capacité de prise en charge d’éventuels cas sévères et critiques et prendre des mesures de prévention d’importation de cas extra-territoire.

Il faudra aussi, selon la tutelle, tenir compte de certains  indicateurs pour lever le confinement :

 RT < 0,7

 Cas actifs < 5/100.000 Hts/semaine


 Taux de létalité <3,6%


 Proportion des formes sévères/critiques < 10%

 Capacité en réanimation non dépassée (à définir)

Ce scénario implique le ciblage des populations vulnérables, avec possibilité de garder le confinement des personnes âgées. Ce qui sera mieux précisé par une par enquête de séroprévalence.

 

Adaptation du système sanitaire en post-confinement

C’est une mesure importante en prévision du risque de survenue d’une deuxième vague suite au déconfinement et du phénomène de «Ruée vers le système de doins» en post-confinement.

C’est pourquoi les rédacteurs du document prônent, vis-à-vis de l’épidémie du Covid-19, de :

• Maintenir le niveau de vigilance


• Instaurer un système de surveillance adapté


• Continuer et adapter la PEC des cas


• Assurer l’investigation autour des cas et le suivi des contacts


• Prévoir une stratégie de vaccination dès disponibilité du vaccin

Il faut aussi renforcer les programmes de santé, notamment ceux qui ont fonctionné à minima, et adapter le plan d’urgence et le fonctionnement des hôpitaux selon la situation épidémiologique et la spécificité du déconfinement. 


Par ailleurs, il s’agira d’instaurer une surveillance épidémiologique en post-confinement à court, moyen et long termes, Cette surveillance a pour objectifs de suivre la tendance de l’épidémie et détecter toute éclosion de foyers. 


Cela sera soutenu par l’adaptation des établissements de soins de santé primaires (ESSP), à travers, entre autres, l’instauration d’un système de triage à l’entrée, l’orientation des 
cas suspects de Covid-19 vers les structures hospitalières (ces dernières doivent individualiser des circuits Covid et non Covid) et l’encouragement à la mise en place d’un système de consultation sur RDV. 


Au niveau des hôpitaux, il faudra procéder à une révision du schéma de l’offre de soins Covid régional en fonction de la situation épidémiologique et redynamiser progressivement les activités hospitalières (consultation, hospitalisation, bloc opératoire, biologie...). 


Enfin, pour les populations à besoins spécifiques, notamment les sujets à risque, il est entre autres recommandé de procéder à un déconfinement tardif et favoriser la consultation et le suivi à distance.

Concernant les collectivités fermées, il faut maintenir le système actuel jusqu’à fin de l’épidémie, avec réduction des déplacements non obligatoires, suggère le document.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 04 Decembre 2021

Grèce: La troisième dose administrée après trois mois au lieu de six

Jeudi 02 Decembre 2021

Covid-19: Le variant Omicron risque de devenir majoritaire en Europe

Lundi 29 Novembre 2021

Le prix du pétrole remonte fortement après le choc dû au variant Omicron

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required