Plus d'infos Tout voir

Coronavirus Maroc : Des drones pour traquer les contrevenants à l’état d’urgence sanitaire

Coronavirus Maroc : Des drones pour traquer les contrevenants à l’état d’urgence sanitaire

La commune rurale de Dcheira (province de Laâyoune) a fait appel à la technologie des drones pour veiller au respect des mesures prévues dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décidée par les pouvoirs publics pour endiguer la propagation du coronavirus.

Il s’agit de la première utilisation de drones par une commune dans les provinces du Sud du Royaume, en particulier dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, pour surveiller le respect par la population des restrictions imposées à la circulation des personnes et débusquer les contrevenants au confinement.

Les images envoyées directement par ces drones sont utilisées par les autorités compétentes pour localiser les personnes qui violent les dispositions du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire et des autres mesures de précaution, en particulier l’interdiction des rassemblements et de la circulation des personnes sauf pour nécessité, et l’obligation du port des masques de protection.

Le président de la commune de Dcheira, Sidati Benmessaoud, s’est réjoui que cette commune de la province de Laâyoune soit la première dans les régions du Sahara marocain à faire appel à cette technologie pour imposer le respect des décisions des pouvoirs publics visant à prévenir tout risque de transmission du Covid-19.

"Cette expérience mérite d’être généralisée à toutes les communes de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra pour sévir contre les personnes qui violent l’état d’urgence sanitaire décrétée dans le Royaume", a-t-il déclaré.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 14 Janvier 2023

Chine: Au moins 60.000 morts en lien avec le Covid depuis un mois

Jeudi 05 Janvier 2023

Covid-19: La Chine appelle l'OMS à adopter une position "impartiale"

Jeudi 29 Decembre 2022

La flambée des cas de Covid en Chine augmente le risque de nouveaux variants

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required