Plus d'infos Tout voir

Coronavirus/Pr Jean-Paul Mira : Le léopard et ses taches

Coronavirus/Pr Jean-Paul Mira : Le léopard et ses taches

-    Pr Jean-Paul Mira, chef de la réanimation à l’hôpital Cochin de Paris : «Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n’y a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation ?
Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études sur le Sida. Chez les prostituées, on essaye des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas».
-    Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm : «Vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique».

Vous ne rêvez pas. Il ne s’agit pas d’un vulgaire bavardage de rue entre deux individus lambda.  
Il s’agit de l’échange déroutant qui a eu lieu sur une chaine de télévision française, LCI pour ne pas la citer, le mercredi 1er avril, alors que Mira et Locht évoquaient les études à propos d’un vaccin contre le coronavirus, et notamment celle orientée vers le BCG. 
Comment se retenir quand on entend des propos aussi imbéciles ? Comment être dans la mesure quand, sur un plateau de TV, à une heure de grande audience, le Pr Jean-Paul Mira fait preuve d’autant de cynisme ? Comment ne pas se sentir outrés devant un tel mépris pour les Africains que nous sommes !
Voilà comment de vils individus, du haut de leur piédestal, traitent cette Afrique qui a fait la richesse de l’Occident.
Voilà comment des individus à l’esprit primitif traitent ceux qui ont versé beaucoup, beaucoup, beaucoup de sang pour la France. 
Voilà comment le raciste Jean-Paul Mira voit le continent : le terrain d’expérimentation de toutes les saloperies des Occidentaux, avec les fils de l’Afrique comme cobayes.
On ne saurait prendre ces déclarations de Jean-Paul Mira comme un simple dérapage. Le qualifier ainsi, c’est peut-être même indigner notre cher professeur. 
Non, il ne s’agit pas d’un dérapage, mais d’un racisme abject assumé. Et comme le léopard ne se déplace pas sans ses taches, son racisme l’a suivi jusque sur le plateau de LCI.
Le tollé suscité par ses déclarations sur les réseaux sociaux l’a poussé à présenter de timides excuses. Des excuses cosmétiques pour calmer les intelligences rebelles. Nous ne sommes pas dupes.
Mais voir à travers ce qu’a dit le Pr Jean-Paul Mira la pensée d’un seul individu serait un leurre. 
Le Pr Jean-Paul Mira a juste exprimé à haute voix une pensée collective et mis en évidence une réalité : celle d’un Occident condescendant et méprisant vis—à-vis de l’Afrique; celle d’un Occident où, justement, le virus du racisme est fichtrement bien implanté.
Hormis les réactions indignées sur les réseaux sociaux, qui a condamné ces propos haineux et ignobles ? Personne. 
Les chaines de télévision françaises en ont parlé du bout des lèvres, voire ont fait l’impasse dessus. 
Pourtant, lorsque le vendredi 3 avril, au matin, le préfet de police Didier Lallement a fait une corrélation entre les personnes gravement atteintes de coronavirus et celles qui n’avaient pas respecté le confinement, les chaines d’information en ont parlé durant toute la journée. 
Pourquoi ce parti pris ? Didier Lallement parlait des Français, le Pr Jean-Paul Mira des Africains. Transparent pour qui sait lire.

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 14 Janvier 2023

Chine: Au moins 60.000 morts en lien avec le Covid depuis un mois

Jeudi 05 Janvier 2023

Covid-19: La Chine appelle l'OMS à adopter une position "impartiale"

Jeudi 29 Decembre 2022

La flambée des cas de Covid en Chine augmente le risque de nouveaux variants

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required